HABANA

 

Les femmes victimes de violences basées sur le genre au Gabon, ont désormais un numéro vert : 1404. Gratuit, anonyme et confidentiel, il a été mis en place pour leur permettre de dénoncer leurs bourreaux. A côté de ce numéro d’urgence existe un site internet dédié à la sensibilisation.

Les femmes victimes de violences basées sur le genre ne seront plus contraintes au silence. Un numéro vert existe désormais pour elles : le 1404. © Gabonreview/Shutterstock

 

Dans le cadre de la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) et la promotion de l’égalité homme/femme, le gouvernement gabonais a mis à disposition des femmes victimes de violences, un numéro vert : 1404. Le ministre des Affaires sociales et des Droits de la Femme y voit un espace de parole pour aider, soutenir et accompagner toutes les victimes de violences. «L’État doit assurer la protection de ses citoyennes contre toutes les formes de violences qui les menacent. Ces violences ont des conséquences bien réelles, au-delà de la sphère personnelle, familiale. Elles impactent le développement de notre pays tout entier», a déclaré Prisca Koho épse. Nlend.

Le centre d’appel et ses téléconseillers chargés de faire fonctionner le numéro vert. © Communication gouvernementale

Gratuit, anonyme et confidentiel, le 1404 est joignable 7/7j, 24/24h, sur le Grand  Libreville et se compose depuis un poste fixe ou  mobile. «Je me félicite de la mise en service, du numéro vert gratuit 1404. Il s’agit là d’une avancée concrète dans la mise en œuvre des recommandations issues du rapport sur la Stratégie de promotion des droits de la femme et de réduction des inégalités femmes/hommes», a exprimé le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda. Cette stratégie, souligne-t-on, contient 33 mesures jugées ambitieuses pour mieux protéger les femmes gabonaises contre les pratiques discriminatoires et leur permettre de participer pleinement à la vie économique, sociale et politique du pays.

A côté de ce numéro vert, il y a une plateforme internet d’information et de sensibilisation : www.gabon-egalite.com, appuyée par des comptes réseaux sociaux dédiés. S’y trouvent, des contenus de sensibilisation traitant de l’égalité femmes-hommes et des violences physiques, sexuelles ou morales. «Le numéro d’urgence 1404 et la plateforme d’information en ligne Gabon Egalité renforcent l’efficacité des réformes législatives en discussion actuellement au Parlement. Ces outils pédagogiques seront indispensables au quotidien pour faire connaître les droits et devoirs et permettre l’appropriation du travail d’actualisation des instruments de notre corpus juridique en faveur d’une meilleure protection des femmes et d’une plus grande égalité femmes-hommes dans notre pays», a pour sa part indiqué Erlyne Antonela Ndembet épse. Damas, ministre de la Justice, Garde des Sceaux chargé des Droits de l’Homme.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire