TATIE

Le Représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), Noël Marie Zagré , a rencontré, le 9 septembre, le ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet-Damas. Les échanges ont principalement porté sur la modification de l’article 169 du Code civil relatif aux délais de déclaration de naissance au Gabon.

Le ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet-Damas, échangeant, le 9 septembre 2020, à Libreville, avec le Représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), Noël Marie Zagré. © D.R.

 

Le Représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) au Gabon, Sao Tomé & Principe et auprès de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), Noël Marie Zagré, été reçu le 9 septembre par le ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet-Damas.

Les deux personnalités ont évoqué la nécessité, pour le gouvernement gabonais, de faire aboutir le projet de modification de l’article 169 du Code civil relatif aux délais de déclaration de naissance. Ces délais passeraient ainsi de 3 jours à 1 mois en zone urbaine et de 1 à 3 mois en zone rurale. Madame Ndembet-Damas a souhaité que des réflexions soient menées en vue de trouver une solution à même de régler définitivement ce problème, pour assécher la cohorte des enfants sans actes de naissance.

Au-delà de la modification de l’article 169, le ministre de la Justice a évoqué l’importance de réfléchir à d’autres pistes de solutions sur la question de la responsabilisation des acteurs, pour mener à bien toutes les opérations. Noël Marie Zagré a sollicité l’expertise et le soutien du Garde des Sceaux pour la facilitation des missions de l’agence onusienne au Gabon.

 
GR
 

1 Commentaire

Poster un commentaire