HABANA

 

La crise sanitaire due au Covid-19 a entrainé la suspension du national foot. Dans un contexte de reprise très attendue un an après, le ministre des Sports a indiqué qu’il s’attaquera à ce dossier sur instruction du chef de l’État. Il invite les sportifs à se faire vacciner pour un retour à la normale.

Bouenguidi Sport, une des meilleures équipes du National Foot. © Facebook/Linaf

 

Le championnat de la première division et celui de la deuxième division sont à l’arrêt depuis l’avènement du Covid-19. Une situation qui précarise les footballeurs et qui risque d’avoir des conséquences sur le rendement de l’équipe nationale, lors des prochaines échéances.

Le ministre des Sports s’est exprimé sur la reprise du championnat, le 25 mars, après la victoire des Panthères du Gabon contre les Léopards de la République démocratique du Congo (RDC). «À chaque jour suffit sa peine». «Aujourd’hui nous apprécions cette qualification des Panthères. C’était le premier gros dossier du football gabonais. Maintenant je vais m’attaquer au deuxième gros dossier, le National Foot. Là encore, grâce au soutien du président de la République», a-t-il déclaré.

«Je peux vous assurer qu’il m’a donné des instructions fermes comme il m’avait donné des instructions fermes pour qualifier les Panthères», a ajouté le ministre des Sports. «Relancer ce national foot pour que nous partions de l’avant avec un nouveau modèle de national foot, que nous puissions relever ce défi, que nous puissions détecter les talents, que les footballeurs locaux puissent gagner leur vie et que nous puissions enfin renforcer l’équipe nationale des Panthères», a rassuré Franck Nguema.

Cette relance, a-t-il souligné, passera par des assises qui seront organisées sous peu. «Je peux vous assurer que je vais m’y atteler. Dès la semaine prochaine nous allons remettre tout cela sur la table», a promis Franck Nguema qui rappelle que le Parlement a adopté une loi portant politique nationale du sport. Laquelle loi devrait  aider à la relance de toutes les activités sportives dès que la pandémie de Covid-19 le permettra.

«Aujourd’hui les sportifs sont malheureux, mais nous ne pouvons pas faire autrement», s’est-il désolé. «La seule façon de pouvoir reprendre, c’est d’aller se faire vacciner. Il faut que les sportifs se vaccinent parce que c’est le vaccin qui nous permettra de retrouver une vie normale», a estimé le ministre des Sports qui demande aux Gabonais de croire en leurs gouvernants. «Le gouvernement fait un travail de fond. Vous verrez d’ici 2023, les résultats qui vont commencer à sortir».

 
GR
 

1 Commentaire

Poster un commentaire