TATIE

Pressentie pour reprendre la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), Suez fait l’objet d’une Offre publique d’achat (OPA) lancée par Véolia. En cas d’aboutissement, l’opération pourrait aboutir au grand retour de Véolia au Gabon.

Véolia pourrait faire son grand retour au Gabon. © D.R.

 

Éjectée du Gabon en 2018, Véolia pourrait bien revenir dans le pays. Une éventualité basée sur une fiction centrée sur Suez, la multinationale française spécialisée dans la gestion des déchets en plus de la gestion de l’eau et de l’énergie, fortement pressentie pour reprendre la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), anciennement contrôlée par Véolia.

Sollicité par Libreville pour reprendre l’ensemble des activités de l’entreprise sous la forme d’un contrat de gestion, le géant hexagonal a finalement proposé aux autorités de ne s’impliquer que sur la fourniture d’eau potable. L’ancien Premier ministre avait en effet reçu en décembre 2019 à Libreville, une délégation de Suez qui avait longuement évoqué avec Julien Nkoghe Bekale les questions environnementales, se proposant notamment d’assurer la collecte et le traitement des déchets au Gabon. La multinationale française avait d’ailleurs évoqué création d’un site d’enfouissement des déchets ménagers à Libreville.

Mais voilà qu’en août, Suez fait l’objet d’une Offre publique d’achat (OPA) lancée par Véolia. Une OPA est une offre d’acquisition payable au comptant, à un prix donné, du capital d’une entreprise cible. Ce mariage, qui coûtera 10 milliards d’euros à Veolia, avait déjà été envisagé par le groupe en 2006 (avec l’appui de l’électricien italien Enel), puis par Suez en 2012. Toutefois, l’offre qui a été vigoureusement rejetée par Suez est au centre d’une bataille entre les deux parties. En cas d’aboutissement de l’OPA, Veolia va-t-il poursuivre ou stopper les démarches entreprises par Suez au Gabon ? Dans les deux cas, quelle serait alors la position du Gabon ? Mystère.

En tout cas, cette situation a arraché un commentaire ironique à Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi. «Vous avez chassé Veolia pour la remplacer par Suez…Voilà que Veolia a décidé d’acheter Suez», a posté le membre de l’Union nationale (UN) sur Facebook, le 14 septembre.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire