TATIE

La délégation gabonaise a été maltraitée à Banjul, où elle a été «emprisonnée» plus de 9 heures à l’aéroport. Une manœuvre visant à déstabiliser l’adversaire en vue du match des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2022 prévu ce 16 novembre. «Ça ne nous démotivera pas», a cependant prévenu Pierre-Emerick Aubameyang.

Des joueurs gabonais allongés à même le sol à l’aéroport de Banjul. © Facebook

 

Voulant certainement mettre toutes les chances de son côté pour venir à bout du Gabon, la Gambie a usé de méthodes «moyenâgeuses» pour y parvenir. L’opinion a été choquée par les images publiées par la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) sur Facebook, montrant la délégation gabonaise livrée à elle-même à l’aéroport de Banjul.

Arrivée en terre gambienne le 15 novembre à 23 heures, ce n’est que le lendemain à 7 heures que la délégation gabonaise a quitté l’aéroport où elle a passé la nuit dans des conditions inconfortables. Une situation que les Gambiens ont justifiée par la non fiabilité des tests Covid-19 réalisés au Gabon. Les Panthères devaient donc se soumettre aux tests locaux avant de quitter l’aéroport.

Un prétexte pour le moins fallacieux, car cette attitude est courante dans le milieu du football : épuiser et déstabiliser mentalement l’équipe adverse avant le match, pour mieux prendre le dessus sur le terrain. Mal embarquée dans la course à la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2022, la Gambie use donc de tous les moyens à sa disposition pour se relancer dans les éliminatoires. Le pays est 2e (4 points) derrière le Gabon (7 points).

 Mais il en faut plus pour saper le moral des Gabonais, qui en ont vu d’autres. «Ça ne nous démotivera pas, mais il faut que les gens sachent et surtout que la Caf prenne ses responsabilités. (…) Il faut que l’Afrique grandisse, ce n’est pas comme ça qu’on va y arriver», a tweeté Pierre-Emerick Aubameyang. Prévu ce 16 novembre, le match s’annonce donc électrique avec des Gabonais certainement plus motivés que jamais.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. C’était prévisible vu le comportement affiché par ces Gambiens tout au long de leur séjour en terre Gabonaise. Encore merci qu’il n’est pas envisagés des résultats fictifs au test covid. Du genre PEA et DB positifs au Covid. En tout cas il ne gagneront pas le match. Bonne chance les gars. Amen.

  2. diogene dit :

    « Il faut que l’Afrique grandisse, »

    L’Afrique serait un enfant et les africains par la même occasion !

    C’est l’absence de démocratie qui permet tous les excès, y compris dans le domaine sportif!
    A part en vacances,les footeux richissimes ne mettent pas les pieds en Afrique !
    Qui peut leur donner tord ?
    Mais qu’ils se taisent et surtout qu’ils arrêtent d’être les courtisans des dictateurs qu’ils critiquent par ailleurs…

Poster un commentaire