GR

La Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP) va augmenter sa capacité de stockage en gaz butane, avec la construction d’une nouvelle sphère de 4000 m3 à Owendo.

La SGEPP va augmenter sa capacité de stockage en gaz butane, avec la construction d’une nouvelle sphère de 4000 m3 à Owendo. © Gabonreview

 

En réponse à l’explosion de la demande en gaz butane, la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP) va augmenter sa capacité de stockage. Dans le cadre d’un vaste plan d’investissement, la société parapublique va notamment construire une nouvelle sphère d’une capacité de 4000 m3.

«Au cours des 15 dernières années, le marché du gaz butane a connu une croissance de l’ordre de 5%. Pour répondre efficacement à l’évolution de la demande de l’ensemble du marché national, nous avons jugé utile et important d’engager un programme d’investissements pour sécuriser l’approvisionnement du gaz butane», a révélé le directeur général de la SGEPP, dans L’Union du 6 mars.

Selon Pierre Wilfried Pissa Tchambo, la construction du nouveau dépôt, à Owendo, va augmenter l’autonomie du gaz butane à 15 jours. Le plan d’investissement de la SGEPP, dont les activités sont l’entreposage de produits pétroliers et le conditionnement de gaz, intègre également la construction d’un mini-centre emplisseur de gaz butane à Moanda. Construit en partenariat avec Gabon Oil Marketing (GOM), «ce centre emplisseur permettra de couvrir les besoins en gaz butane des provinces du Haut-Ogooué et l’Ogooué-Lolo, actuellement confrontés à des pénuries récurrentes», a affirmé le patron de la SGEPP.

Pays producteur de pétrole, le Gabon est très souvent confronté aux ruptures de stocks de produits pétroliers. Une situation consécutive à la faiblesse des capacités de stockage du pays en produits pétroliers, que le gouvernement s’est résolu à augmenter. Il s’agit de garantir au pays un stock commercial, un stock de sécurité (pour parer aux ruptures) et un stock stratégique.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire