TATIE

Les administrations chargées de gérer les 250 milliards de francs CFA qu’entend décaisser l’État pour lutter contre le Coronavirus ont été mises en garde par le ministre en charge de la lutte contre la corruption. Le 7 avril, dans un message posté sur Facebook, Francis Nkea les invite à plus de transparence, mais surtout à la corruption zéro.

Le ministre en charge de la lutte contre la Corruption Francis Nkea a appelé les administrations chargées de gérer le fonds alloué par l’Etat pour la lutte contre le Covid-19 à la transparence. © D.R.

 

Le ministre en charge de la Lutte contre la corruption, Francis Nkea, a mis en garde, le 7 avril, les administrations chargées de la gestion du Fonds créé par l’État pour lutter contre la pandémie du Coronavirus.

Ce Fonds de 250 milliards de francs CFA a été annoncé par le président de la République, lors de son allocution du 2 avril. Selon Ali Bongo, «cette enveloppe sera consacrée à la prise en charge des factures d’électricité et d’eau, à la prise en charge des loyers pour les personnes sans activités, à l’allocation de chômage technique pour les travailleurs et à l’aide alimentaire aux Gabonais économiquement faibles (GEF)».

Pour Francis Nkea, aucun franc de cette enveloppe ne doit prendre une destination inconnue. Par conséquent, il a invité les «dépositaires de l’autorité de l’État (administrations centrales, déconcentrées et décentralisées appelées à gérer ce fonds à plus de transparence», a-t-il indiqué, les invitant surtout à la «corruption zéro». Francis Nkea aura-t-il les moyens de contrôler l’action des gestionnaires de cette ressource ? C’est à lui de tenir parole face à ses engagements. Car, la corruption n’est pas du tout en confinement.

 
GR
 

4 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Le fait que ce gouvernement lui ait demandé de présenter des excuses pour avoir dénoncé la corruption au sein même de ce gouvernement m’amène à penser qu’il ne pourra jamais empêché cette même corruption.

    Ce gouvernement est vraiment CORROMPU. N’attendons rien de bon de lui. Et d’ailleurs, sachez que ce même gouvernement nous cache déjà la vérité quant au nombre exact de contaminé du Covid-19. Cest un gouvernement de mensonges comme les chinois. Je peux vous assurer que ke nombre de personnes atteintes du Covid-19 à déjà dépassé les 100 au Gabon.

    Je connais bien tout ce JEU de MENSONGES de l’État. Pourquoi l’État, récemment, a demandé au personnel soignant en retraites de reprendre du SERVICE d’après vous ? Pour 33 personnes seulement atteintes du Covid-19 ? Soyons sérieux. Ce gouvernement a demandé au personnel de la santé actuellement retraités, de reprendre du service, parce le nombre de gabonais ayant le Covid-19 EXPLOSE ACTUELLEMENT.

    Ce gouvernement nous cache la vérité exactement comme les SALES CHINOIS qui ont cachés la vérité sur le nombre de décès du Covid-19 en Chine qui a du atteindre plus de 100000 décès, voir plus…

    LA CHINE MENT DEPUIS TOUJOURS. ET LE GABON (ou du moins son gouvernement de corrompus) AGIT DE LA MÊME FAÇON.

    Et je vous prie de cesser d’encenser ka Chine qui n’est ni un modèle de démocratie, encore moins un modèle de transparence. CHINE = MENSONGE. ET LE SATAN EST LE PÈRE DU MENSONGE.

  2. ABESSOLO dit :

    Monsieur rétropédalage, monsieur le ministre lorsqu’on a rien à dire on se tait. La récréation est terminée vous vous rappelez ?

  3. Paul Bismuth dit :

    Il avait tenu des propos martiaux contre la corruption. Puis il avait complètement capitulé devant les fossoyeurs du bien commun. Pourtant le jour où il avait dénoncé la corruption il n’avait fait mention du nom de personne. Bref, si cet homme a jamais eu de crédit, il ne l’a plus depuis le moment de son abjuration. Quant à ces 250 milliards, ils seront la cause d’une prochaine opération mamba.

Poster un commentaire