TATIE

La Fédération gabonaise de football, les clubs et les joueurs se sont accordés le 2 septembre sur le mode de répartition des 269 millions alloués par la Fédération internationale de football association (Fifa) pour lutter contre le Covid-19. 98 millions de cette enveloppe seront alloués à 720 joueurs via la Ligue nationale de football (Linaf).

La Fegafoot, les clubs et les joueurs sont parvenus à un accord sur la répartition des 269 millions alloués par la Fifa pour lutter contre le Covid-19. © Gabonreview

 

Après une chaude passe d’armes par médias interposés, la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), l’Association des clubs et celle des joueurs se sont accordés le 2 septembre, sur le mode de répartition de l’enveloppe allouée par  la Fédération internationale de football association (Fifa).

D’un montant de 269 millions de francs CFA, l’enveloppe avait été allouée pour lutter contre l’impact de Covid-19. Dans sa répartition, la Fegafoot, en accord avec tous les acteurs  de football, a décidé d’affecter 98 millions de francs CFA pour apurer la dette de 795 millions due aux joueurs depuis les saisons 2016-2017 et 2017-2018.

Étant parvenus à un accord il y a quelques jours, les clubs et les joueurs ont suggéré à la Fegafoot que l’enveloppe soit gérée par la Ligue nationale de football, l’organe chargé de l’organisation du championnat national. Ce mode de gestion, ont-ils expliqué, «permettrait d’éviter les détournement enregistrés dans les différents clubs».

Une proposition que Pierre-Alain Mounguengui a approuvée après consultation du Comité exécutif de la Fegafoot. Dans quelques jours, la somme sera donc reversée dans le compte de la Linaf afin de procéder à la répartition. Pour le président de l’institution, «ce mode opératoire obéit à la volonté des acteurs de football qui ont souhaité que l’argent soit géré par la Fegafoot au lieu qu’il passe par les clubs. La Linaf étant un démembrement de la Fegafoot, on n’a fait que déplacer le paiement de la Fegafoot à la Linaf», a expliqué Brice Mbicka Djambou.

Le président de la Linaf a promis de respecter les consignes à la lettre. «Nous allons tout simplement nous assurer que les ayant droits puissent entrer en possession de ce qui leur revient de droit. Chaque joueur sera payé individuellement après autorisation express sur un même document, de l’ANFPG et  de son club auquel il appartient. Nous n’allons pas déroger à la règle», a insisté Brice Mbicka-Djambou.

Selon la Fegafoot, 720 joueurs sont concernés par la situation. Les 98 millions seront divisés par le nombre de joueurs. Chaque joueur devra, selon les estimations, percevoir environ 140 mille francs CFA.

 
GR
 

1 Commentaire

Poster un commentaire