TATIE

Forest Stewardship Council (FSC) organise du 30 novembre au 3 décembre, un atelier de formation sur la certification forestières FSC et ses exigences.

Le personnel de l’administration forestière gabonaise participe depuis le 30 novembre 2020, à un atelier de formation sur la norme FSC. © Gabonreview

 

Le personnel de l’administration forestière gabonaise participe depuis le 30 novembre 2020, à un atelier de formation sur la norme FSC, délivrée par l’organisme indépendante non gouvernementale Forest Stewardship Council. Offerte à une quarantaine d’agents, elle vise à outiller les participants et leur permettre de mieux appréhender ce système de labélisation visant à encourager une gestion forestière responsable.

«Cette formation, qui est importante pour nos agents, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la commande politique nationale qui est de pouvoir à l’horizon 2022, certifier l’ensemble des forêts du Gabon. Elle permettra d’ouvrir le couloir dans la mise en œuvre de cet enjeu majeur de l’exploitation durable des forêts du Gabon », a déclaré le directeur général des forêts, Stanislas Stephen Mouba.

© Gabonreview

Initiée sur quatre jours et dans le cadre de l’accord de partenariat signé avec le Gabon, cette formation interactive est essentiellement axée sur les principes et critères FSC, mais également sur les différents types de certifications et les bénéfices de celle-ci. Selon les organisateurs de l’atelier, une partie technique à travers la mise en place de plusieurs groupes permettra aux participants d’aborder des concepts particuliers du FSC (Paysages forestiers intacts, hautes valeurs de conservation, consentement libre préalable…).

«La certification FSC garantit une exploitation durable et les droits des travailleurs, avec par exemple un accès obligatoire à l’éducation pour les familles et communautés autour de l’exploitation», a indiqué le responsable communication FSC Afrique, Nathalie Bouville, qui assure qu’«au-delà des aspects environnementaux et sociaux, le Gabon pourra tirer de cette norme des bénéfices économiques, car FSC est un gage de légalité qui permet d’ouvrir des marchés».

De septembre 2018, date à laquelle le président Ali Bongo a déclaré que toutes les concessions forestières du Gabon devront être certifiées FSC d’ici 2022, à aujourd’hui, seuls trois entreprises du bois au Gabon sont labellisées FSC : CEB/Precious Wood, Rougier et la Compagnie des bois du Gabon (CBG). Elles représentent entre 13 % et 14 % de l’exploitation forestière au Gabon, soit 2 millions d’hectares sur les 15,9 millions d’hectares de concessions forestières, répandus sur l’ensemble du territoire national.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire