HABANA

Dénonçant une gestion financière douteuse, le personnel de la direction provinciale du Travail de l’Estuaire est en grève générale illimitée depuis le 24 janvier.

Le personnel de la Direction provinciale du Travail de l’Estuaire, fédéré au sein du Syndicat des agents de l’administration du travail (SAAT), est en grève générale illimitée depuis le 24 janvier. Les agents réclament notamment une meilleure gestion des finances et la modernisation de leur cadre de travail.

«Un coup de pied dans la fourmilière doit être donné pour mettre fin aux dysfonctionnements criards qui mettent en difficulté la direction provinciale du Travail. Le paiement des primes de rendements dans des conditions ambiguës nous met dans un mécontentement aujourd’hui. Des retenues sont faites de manière inexpliquée, pour ce qui est des opérations de fonds au niveau du trésor. Pire, les problèmes de loyer que connaissent les agents du personnel n’ont jamais trouvé de solution», a déploré Matoumba Florian, secrétaire général du SAAT.

«Il nous arrive de recevoir des agents dans nos bureaux et que ces derniers transpirent à cause de la forte chaleur qui règne à certaines heures de la journée», a poursuivi Matoumba Florian, dont le syndicat se plaint également du problème d’eau potable et d’électricité qui gangrène la Direction provinciale du Travail de l’Estuaire. Ces agents trouveront-ils un écho favorable à leur mouvement ? Peut-être, mais certainement pas avant la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire