TATIE

Pour ramener l’accalmie au sein des régies financières, le ministère de l’Economie et de la relance promet une accélération du dialogue social «dans les prochains jours».

Au ministère de l’Economie, on promet une accélération du dialogue social. © D.R.

 

Le feu couve toujours au sein des régies financières où la grève ne faiblit pas. Dénonçant la non-prise en compte de leurs revendications, les syndicalistes continuent d’accuser leur ministre de tutelle de s’enfermer dans un mutisme qui ne rassure pas. Pour ramener l’accalmie dans le secteur, le ministère de l’Economie et de la relance qui, malgré les dénonciations des partenaires sociaux, assure que le dialogue social se poursuit, promet que les négociations «connaitront une accélération dans les prochains jours».

Face à la pression des syndicalistes, le ministère dit rester ouvert à toutes formes de négociations avec les partenaires sociaux aussi bien au sein du ministère que dans le cadre d’échange interministériel. «Les négociations ne se sont jamais interrompues, comme l’atteste le procès-verbal de la rencontre du 05 août dernier et tous les partenaires sociaux y sont conviés», indiquent des sources au ministère qui assurent qu’elles se poursuivront dans un souci de transparence pour renforcer la confiance entre la tutelle et les partenaires sociaux.

«La présidence est en phase avec le ministère et tient à ce que les procédures administratives soient respectées», insiste-t-on au ministère de l’Economie et de la relance où on estime que les syndicats doivent négocier avec leur tutelle, conformément aux règles administratives. Les syndicalistes de leur côté, attendent qu’une date soit clairement fixée.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire