TATIE

Lancée le 30 juillet dernier sur ordre du ministre de la Santé, l’opération de confinement des malades mentaux déambulant dans les rues de Libreville a permis le transfert de 25 malades à l’hôpital psychiatrique de Melen, en 7 jours.

Le ministre de la Santé, Guy-Patrick Obiang en visite d’inspection et d’évaluation des instructions données aux responsables de l’hôpital psychiatrique de Melen. © D.R.

 

Le ministre de la Santé, Guy-Patrick Obiang a initié le 5 août, une visite d’inspection et d’évaluation des instructions données aux responsables de l’hôpital psychiatrique de Melen, une semaine après sa visite au sein de cette structure hospitalière.

Il s’agissait d’évaluer le niveau d’exécution de l’opération relative au transfert des malades mentaux vers le centre, l’amélioration des conditions de prise en charge des patients notamment par l’ouverture de consultations externes d’une part et du service porte d’autre part et de l’amélioration du climat de travail.

Une semaine plus tard, telle que fixée par Guy-Patrick Obiang, 25 malades mentaux sont transférés vers le centre. L’ouverture du service des consultations externes avec deux bureaux de médecins et trois bureaux de psychologues est effective. Ce qui porte à quatre le nombre de bureaux de consultation avec une salle d’observation de deux lits. Par ailleurs, une vingtaine de lits et matelas sont offerts au centre par la tutelle pour augmenter sa capacité d’accueil.

«Je suis venu m’assurer de l’effectivité du transfert des malades mentaux qui sont dans les rues. La décision est effective, mais il y a un certain nombre de dysfonctionnements qu’il faut régler au niveau de cette structure. Ce sont des dysfonctionnements séculaires qui datent depuis longtemps que nous verrons comment y remédier afin que le centre national de santé mentale puisse reprendre sa dimension nationale, car la santé mentale ne concerne pas que Libreville» a souligné le ministre de la Santé

Le ministre a également donné des nouvelles directives pour l’amélioration  de la gouvernance de la structure, notamment au secrétaire général adjoint du ministère et au directeur général de l’hôpital. Ceux-ci doivent organiser en urgence un conseil de gestion.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. moundounga dit :

    Bjr. GPO met les gens qu’il faut à la place qu’il tu auras des résultats.

  2. moundounga dit :

    Bjr. GPO met les gens qu’il faut à la place qu’il faut et tu auras des résultats.

Poster un commentaire