TATIE

Après une vingtaine d’années d’expérience dans le domaine, l’humoriste Omar Defunzu envisage d’ouvrir à Libreville la toute première école d’humour d’Afrique qui accueillera aussi bien les artistes en herbe nationaux que ceux issus d’autres pays du continent. Depuis le 20 août, il organise dans la capitale gabonaise un stage d’intégration à la future école.

Omar Defunzu Onguengue, promoteur du futur « Defunzu Comedy Club ». © D.R.

 

Moment d’échange avec les participants du stage stand-up. © D.R.

Une école, la première du genre en Afrique, devrait bientôt voir le jour à Libreville, qui formera essentiellement les futurs artistes humoristes originaires du Gabon et d’autres pays de la sous-région de l’Afrique centrale et même du continent. Son nom : Defunzu Comedy Club, dit «le DCC».

«L’idée est de faire des humoristes en herbe d’aujourd’hui de véritables professionnels demain et de créer une vraie industrie de l’humour au Gabon particulièrement», explique l’artiste Omar Defunzu Onguengue, promoteur du projet.

En prélude à l’ouverture de la future école, un stage de stand-up est organisé depuis le 20 août dernier. Celui-ci, d’une durée de 4 heures chaque jour, devrait aboutir le samedi 29 août prochain à la remise d’attestations aux différents participants, et après audition, à la sélection des 12 premiers élèves de l’école.

«Je ne voulais pas que les futurs élèves viennent passer les auditions avec un niveau zéro, sinon moins zéro, mais qu’ils aient déjà les fondamentaux en matière d’humour, qu’ils sachent déjà par exemple comment écrire et structurer la vanne ou le sketch qu’ils présenteront lors de ces auditions pour l’intégration au DCC», justifie l’humoriste, initiateur il y a quelques années de l’émission «Éclats de rire» sur Gabon Télévision et du Festival international de l’humour africain (FIHA).

 
GR
 

1 Commentaire

Poster un commentaire