TATIE

Contrairement aux informations diffusées sur les réseaux sociaux faisant état de la destruction par le feu de la totalité du lycée Vincent de Paul Nyonda (EPI de la FOPI) à Libreville, les responsables de cet établissement assurent que seules deux pièces, dont la salle d’informatique, ont été touchées par l’incendie survenu il y a quelques jours.

Le lycée Vincent de Paul Nyonda a été victime d’une incendie en fin décembre 2020. © Capture d’écran/Gabon 1ère

 

Le lycée Vincent de Paul Nyonda, plus connu sous son ancienne appellation de «EPI de la FOPI», situé à Libreville entre l’échangeur d’Awendjé et la mairie du 5e arrondissement, n’a pas entièrement été consumé par le feu comme le prétendaient plusieurs internautes la semaine dernière. S’ils n’ont pas nié qu’un incendie s’est bel et bien déclaré dans la nuit du 27 au 28 décembre dernier, les responsables de cet établissement précisent que, grâce à l’intervention rapide des sapeurs-pompiers, seules deux pièces ont été touchées : une salle d’informatique et une salle de cours. Celles-ci sont d’ailleurs actuellement en voie de réhabilitation.

«Contrairement à ce qui a été véhiculé sur la Toile, la réalité est qu’il ne s’est agi que de deux salles qui ont été entièrement consumées avec leur contenu. On parle d’environ 42 postes d’ordinateurs nouvellement installés. Mais les activités d’informatiques vont continuer parce que d’autres salles existaient pour les activités de partenariat signé entre l’école et certaines institutions de la République», rassure Jean Yemele, manager général du Groupe scolaire EPI (École professionnelle d’informatique).

Les élèves ayant repris les cours dès le lundi 4 janvier 2021, les responsables du lycée Vincent de Paul Nyonda annoncent que les travaux de réhabilitation en cours prendront une à deux semaines avant que tout revienne dans l’ordre. Aucune perte majeure de documents n’a été déplorée à la suite de l’incendie dont l’origine reste à déterminer. Certains évoquent néanmoins un court-circuit électrique.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire