TATIE

HSE Gabon a reçu la visite des agents de la Direction générale de l’Environnement, le 2 septembre à Nkoltang, dans la commune de Ntoum. La société spécialisée dans l’incinération de déchets médicaux a été saluée pour le respect des normes inhérentes à son activité.

Stanislas Stephen Mouba (costume) durant sa visite à HSE Gabon, le 2 septembre 2020 à Nkoltang, dans la commune Ntoum. © Communication Gouvernementale

 

Après la fermeture du site non-agréé d’une société d’incinération de déchets médicaux à Mindoubé, des agents de la Direction générale de l’Environnement ont visité la société de gestion des déchets à risques infectieux Hygiène Sécurité Environnement Gabon (HSE Gabon), le 2 septembre à Nkoltang, dans la commune de Ntoum.

HSE Gabon est une entreprise créée en 2012, spécialisée dans l’incinération des déchets médicaux et en phase de développement d’une filière de recyclage des déchets plastiques. Cette visite d’inspection visait un double objectif : l’évaluation des capacités opérationnelles et la vérification de la conformité aux normes environnementales en matière de gestion et de traitement des déchets médicaux.

«Suite aux recommandations du ministère de la Santé, nous avons fait une visite complète de ce site et identifié la qualité du service fourni», a affirmé le directeur général de l’Environnement. «Nous nous réjouissons d’avoir trouvé une équipe de jeunes gabonais professionnels et dédiés à ces activités car ils permettront à l’administration de statuer sur le transfert de certains déchets retrouvés sur des sites non conformes et de disposer d’outils efficaces dans le traitement de ces derniers», a indiqué Stanislas Stephen Mouba.

Selon le directeur général de HSE Gabon l’accompagnement du gouvernement devrait permettre d’améliorer la qualité de service de sa société. «Il permettra également une meilleure gestion des déchets conformément aux conditions assurant la prévention des risques sanitaires et environnementaux», a estimé Guy Ndong Mbeng. La Direction générale de l’Environnement a fait fermer le 31 août à Mindoubé, dans le 5e arrondissement de Libreville, un site d’incinération de déchets médicaux. Un site illégalement situé et sur lequel l’incinération ne répondait pas aux normes en la matière.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. […] Cliquez pour partager sur WhatsApp(ouvre dans une nouvelle fenêtre) […]

Poster un commentaire