" " Incident au Cap Lopez : Le gouvernement annonce «une enquête complète» | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas


Selon le ministère du Pétrole et du Gaz, l’incident survenu dans la matinée du jeudi 28 avril sur le bac R17 du Terminal Cap Lopez proche de Port-Gentil appelle «une enquête complète» censée déterminer la cause de la défaillance du réservoir de stockage ayant laissé échapper plusieurs dizaines de milliers de m3 de pétrole brut dans la nature. Celle-ci, assure Vincent de Paul Massassa, «sera menée dans les meilleurs délais».

La fuite d’une cuve a engendré le déversement sur une vaste étendue au terminal du Cap Lopez, le 28 avril 2022. © ROLBG

 

Communiqué

Le 28 avril 2022 à 11H, une fuite d’hydrocarbures a été détectée sur le bac de stockage R17 du Terminal Cap Lopez situé proche de la ville de Port Gentil dans la Province de l’Ogooué Maritime au Gabon.

Au moment de la fuite, le bac qui a une hauteur de 18 mètres était rempli à 60 pourcents et contenait 50,000 m3 soit 300 000 barils de pétrole brut en attente de chargement pour l’export.

Bien que le pompage ait été immédiatement initié par les équipes, la fuite s’est amplifiée et le pétrole s’est répandu de la citerne dans les merlons de rétention prévus à cet effet. L’intégralité du pétrole a pu être contenue dans les bacs de rétention et aucune pollution marine n’a pu être constatée à ce stade.

La priorité étant la sécurité des personnes et des installations, les opérations de réception, de stockage et d’expédition de brut ont été suspendues. L’ensemble du personnel a été rassemblé et évacué en toute sécurité.

Les parties prenantes ont été informées et une situation de force majeure a été déclarée afin de sécuriser les installations et prévenir tout dommage environnemental.

A ce jour et dans le même esprit, les équipes sont à pied d’œuvre pour installer des barrages flottants à titre préventif.

Perenco Oil & Gas Gabon travaille en étroite collaboration avec les autorités compétentes pour assurer la résolution rapide et sûre de la situation, pomper les hydrocarbures retenus dans les bacs de rétention et remettre en service le Terminal du Cap Lopez pour assurer sa fonction optimale de stockage et d’enlèvement et d’export des bruts gabonais.

Pendant cette période, une partie de la production issue des champs sera reroutée vers le Terminal de Fernan Vaz, situé offshore.

Une enquête complète sur la cause de la défaillance de ce réservoir de stockage sera menée dans les meilleurs délais.

Fail à Libreville, le 29 avril 2022

Le ministre du  Pétrole et du Gaz

Vincent de Paul Massassa

 
GR
 

3 Commentaires

  1. ACTU dit :

    Situation périlleuse pour les caisses de l’Etat Gabonais.

  2. Georges HUGUES dit :

    Depuis 1977 dates de leurs assemblages combien de fois ses bacs aux toits flottants du cap Lopez ont ils étaient révisés par un contrôle qualité ou entretenus par des opérations de sablage et de revêtement de couches de peintures anti rouille les tôles des premières viroles de ses bacs ne font que 8m/m et 4 millimètres d’épaisseur pour les viroles supérieures. Ils peuvent sous la pression s’ouvrir verticalement de bas en haut comme une boite de conserve en libérant tout le produit ((Je sais ce que je dis ))
    Au Cap-Lopez c’est pas le sable qui manque pour l’entretien et le rehaussement des rétentions (( bateke-tangani )) le pipe line entre SOGARA et le Cap-LOPEZ c’est nous l’unité COGER de SOGARA c’est nous 1974

  3. Nadège MACKANGA NGOMBI dit :

    Vous venez tout simplement de nous prouver une fois de plus,que le bien être de la population ne vous intéresse pas. Qui est propriétaire de ce bac R17 qui aujourd’hui met en danger la vie de nombreuses familles? Vous ne nous dites pas que la commune de port gentil est actuellement sur une poudrière et que ma moindre erreur fera tout exploser comme un pétard.Arretez de vous amuser avec la vie des gens. Il faut que les responsables soient clairement identifiés et qu’ils en paient les conséquences.Quand on se trouve incapable de donnée à la population le minimum d’aisance, on quitte!

Poster un commentaire