GR

Le ministre de la Santé a reçu le représentant résident de la Banque africaine de développement (BAD), le 28 juillet à Libreville. Le projet de réhabilitation et équipement de l’Institut national de formation d’action sanitaire et sociale (Infass) était au menu des échanges entre les deux personnalités.

La BAD va financer le projet de réhabilitation et équipement de l’Infass. © medirys.com

 

Accusant le coup des années, l’Institut national de formation d’action sanitaire et sociale (Infass) va connaitre une cure de jouvence, grâce à la Banque africaine de développement (BAD). Le projet de réhabilitation et équipement de cet établissement public, était au centre de rencontre entre le ministre de la Santé et le représentant résident du bailleur de fonds, le 28 juillet à Libreville.

«La Banque africaine est vraiment aux côtés du Gabon de façon très concrète, avec des moyens financiers qui sont disponibles afin d’accompagner le pays», a rappelé le représentant résident de la BAD. «Le Gabon a fait des choix, en privilégiant la santé au détriment d’autres secteurs. Il faut vraiment accompagner le pays», a affirmé Robert Masumbuko sur Gabon 1re.

Ce projet de réhabilitation et équipement va également toucher les écoles de formation sanitaire et sociale de Makokou et Mouila qui, avec l’Infass, forment des infirmiers, infirmiers d’Etat et cadres de santé. Un joli coup de pouce de la BAD à Guy Patrick Obiang.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. moundounga dit :

    Bjr. nous croisons les doigts pour la matérialisation de ce projet. Amen.

Poster un commentaire