GR

Le ministère des Transports et des Infrastructures envisage de lancer dans quelques mois la construction d’une autoroute à péage pour contourner l’Aéroport international Léon Mba de Libreville. Vieux de plusieurs années, ce projet permettra à l’État de gagner de l’argent tout en réglant le problème des embouteillages récurrents sur l’unique voie ralliant la commune de Libreville à celle d’Akanda.

Pour en finir avec les bouchons, le gouvernement annonce la construction d’une route à péage qui contournera l’aéroport de Libreville (illustration). © KJK-Com

 

Pour en finir avec les embouteillages quotidiens sur l’unique voie ralliant la commune de Libreville à celle d’Akanda, le gouvernement a remis au goût du jour un projet vieux de plusieurs années : la construction d’une autoroute qui contournera l’Aéroport international Léon Mba. L’annonce a été fait le week-end écoulé par Léon Armel Bounda Balondzi, à l’occasion d’une visite d’inspection des travaux de réhabilitation des voiries urbaines de la capitale conduite par le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale.

«Nous avons récemment lancé un avis d’appel d’offres de conception-réalisation pour une voie de contournement de l’aéroport, qui se veut rapide et moderne», confirme le ministre des Transports et des Infrastructures, tout en précisant que cette future route sera la première de la commune de Libreville à compter un péage.

Selon Léon Armel Bounda Balonzi, en plus de permettre à l’État de gagner de l’argent pour son entretien, cette voie à péage urbain vise à offrir la possibilité aux usagers de choisir leur itinéraire, donc d’éviter de subir les bouchons récurrents entre l’aéroport et le rond-point de la Cité des ailes, à Okala. «Les usagers auront une alternative : soit ils prennent la voie qui existe aujourd’hui, soit ils prennent celle qui va être construite et qui permettra de désengorger au maximum la voie principale actuelle», explique le membre du gouvernement.

 
GR
 

10 Commentaires

  1. Alain MAKAYA dit :

    Financé par ???
    Au profit de ???
    Encore un moyen pour quelques-un de se faire de l’argent !
    Rien ne les arrête.

    Ce sera avant ou après la  » TRANSGABONAISE  » dont les travaux devaient démarrer en Septembre 2019 ..

  2. Mamado IAN dit :

    Tres drole, genre je veux eviter les emboutaiellages et ben j’ai qu’a payer. D’autant plus que ce sera le 1er point de peage au monde ou le fait de devoir regler son droit de passage ne creera absolument….aucun embouteillage.

  3. Jones dit :

    Un émirat pétrolier sans route, c’est du venez voir au Gabon. Bois+pétrole+manganèse+or+palmier à huile= péage de routes.

  4. Patriote dit :

    Oui mesieurs les intellectuelles à quand la route du nouveau simetiere d’Igoumié village. Vous qui avez d’aussi grand projets. Sa ne vous fait pas mâle de voir et de suivre le corbillare et de se rendre compte que la dépouille n’est plus sur le dos mais plus top sur le ventre au moment de le mètre en terres. Franchement desolent mais amis. Mdr

  5. diogene dit :

    Il y avait des péages dans tout le pays, les guérites sont déjà là !
    Même sur un chemin de terre comme pour aller au caps (santa Clara et Estérias).

    Comme la route ultra moderne promise sera un chemin vicinal enfin de réalisation, épargnez nous les annonces auxquelles vous seuls croyez !

    Pourquoi pas un réseau d’héliports puisque le profit vous tient lieu d’intelligence !

  6. Steeve dit :

    S’il y a une route a faire c est celui Franceville _librebille pour que les facilités , le transport des marchandises , ainsi développer le développement des villes aux abords de celle ci,et peut être mettre sur celle ci , du paysage

    Mais pourquoi faire une route a payage pour juste contourné l’aéroport , ces gens vraiment , ils laissent les priorités pour des projets fantesiste

  7. Gildas dit :

    Comme d’habitude toujours solliciter les populations, et pour voir cette argent finir dans les poches d’un individu. Où pire le projet ne verra pas le jour avt les 10 prochaines années. Pitié

  8. Desshy Gael dit :

    Pensez aussi à la route qui va à igad, au cimétière Sekiani,et la cité des marins.svp! Les populations souffrent non seulement il y a le souci d’eau mais également celui de la route.

  9. Ondo-Eyi dit :

    Ce projet date du début des années ‘2000s. Les travaux avaient même démarrés. On parlerait aujourd’hui de travaux d’aménagement et/ou d’entretien.

  10. JM dit :

    Je vois le truc de loin:
    7h30 d’un coté, un bouchon interminable ; de l’autre, une ou deux voitures de temps en temps, les seuls pouvant se permettre le luxe de régler 1km de leur passage par rapport aux (à peu près) 12km d’express totalement gratuites. Après j’espère que ça servira de fond pour d’autres projets au lieu d’atterrir dans les poches de qui que ce soit.

Poster un commentaire