mdas

 

En plus des indemnisations et le soutien promis par l’État, le maire de la commune de Lambaréné, Jean Justin Ngowemandji, envisage de loger les victimes les plus précaires dans des structures hôtelières ou dans d’autres espaces d’accueil. Il estime néanmoins qu’il faudra penser à trouver des sites constructibles en hauteur pour ceux habitant en bordure de l’Ogooué.

Selon le maire de Lambaréné, «contrairement aux inondations de 2019 et 2020, en 2023, le lit de l’Ogooué est sorti de son espace naturel». © AGEOS

Plus de 250 sinistrés. C’est actuellement le nombre de personnes identifiées parmi les victimes des inondations enregistrées ces dernières semaines à Lambaréné, dans la province du Moyen-Ogooué. Le gouvernement, instruit par le président de la République, a déjà annoncé dès actions de solidarité à leur profit.

À l’Hôtel de Ville, on assure que les choses sont en train de bouger dans le cadre du comité de crise piloté par la secrétaire général de province, Eryll Bertille Raponat Otewa Mbina, et le préfet du département de l’Ogooué et des Lacs, Yves Yessima. «Les familles impactées vont être prises en charge à terme par le gouvernement, en étroite collaboration avec la mairie de Lambaréné. À court terme, nous allons procéder au recensement des personnes sinistrées en vue de leur indemnisation», a informé à l’Union, Jean Justin Ngowemandji.

Mais l’édile annonce également au quotidien que son équipe et lui-même envisagent «la possibilité de relogement des cas difficiles» dans certains espaces, dont les structures hôtelières ou d’autres espaces d’accueil. Des équipes sur le terrain sont actuellement en train de les répertorier, même si le maire estime qu’à long terme, la municipalité devra «trouver de nouveaux sites en hauteur, qu’il faudra ensuite aménager, pour reloger les personnes ou les familles vivant en bordure de l’Ogooué».

 

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Arafate T. dit :

    Bonne initiative, pour le relogement. Il faut un montant forfaitaire et une activité generatrice de revenu car ils ont tous perdu. Acte civil a refaire, piece d’identité et autres.

Poster un commentaire