mdas

 

Dans le 2ème et le 3ème arrondissement de la commune de Ntoum, c’est littéralement le déluge. Une situation causée par la forte pluie s’étant abattue dans la région, dans la nuit de lundi à mardi. Habitations et routes ont été inondées. Une zone dont les travaux de VRD avaient pourtant été budgétisés.

Essassa, ce mardi 16 novembre 2021. © Gabonreview/Photo amateur

 

Entre habitations inondées et voies de communication infranchissables en raison de la forte remontée des eaux, les personnes vivant dans le 2ème et le 3ème arrondissement de Ntoum, à une quarantaine de km des Libreville, ont éprouvé toutes les peines du monde pour se mouvoir. Si certains ont bravé la nature pour se rendre à leurs différents lieux de travail, d’autres ont simplement rebroussé chemin.

© Gabonreview/Photo amateur

À Essassa, dans le deuxième arrondissement de Ntoum, les populations se sont réveillées les pieds dans les eaux, du fait des petits cours d’eau ayant été inondés. À Bikélé, les habitants du quartier Nzong et le domicile de l’ancien ministre d’État Jean Rémy Pendi Bouyoki ont été coupés de Libreville. En cause, l’envahissement par les eaux de leur route non revêtue, notamment au niveau des zones de bourbiers et de lits de rivières.

Le piteux état de cette voie de communication et, sans doute aussi, l’incivisme des populations qui obstruent les passages d’eau avec leurs divers déchets, pourraient expliquer cette situation pour le moins déplorable et pas du tout nouvelle dans la zone. Cet état des choses pourrait durer longtemps encore nonobstant les efforts et les promesses des gouvernants.

Il y a des lustres en effet que l’ancienne route de Bikélé aurait dû être bitumée. Son aménagement en béton bitumineux avait été retenu lors des éditions 2006 et 2007 de la fête tournante de l’indépendance, ainsi que dans le cadre de la commémoration du cinquantenaire du Gabon. Des financements avaient été dégagés à cet effet. Si les canalisations ont été réalisées au-delà du lieu communément appelé Château, les travaux de bitumage n’ont jamais dépassé le domicile de l’ancien membre du gouvernement cité plus haut. Ils devaient arriver jusqu’à Essassa Bissobinam, pour rejoindre la Nationale 1, au départ du rond-point de Melen. Mais, à l’arrivée de Paul Biyoghe Mba à la Primature, seule la section PK 12-Bikélé a été bitumée. Pure coïncidence ou choix politique ? Difficile, pour l’instant, de le savoir.

Toujours est-il que les habitants de l’autre partie de Bikélé vivent le calvaire à la moindre averse. Quant à la bretelle menant à Nzong, son aménagement était prévu lorsqu’il s’est agi de la construction du projet Goal, puis dans le cadre d’un projet de construction de logements piloté par l’UCET.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire