TATIE

Alléchante proposition sur Internet : une bourse pour aller étudier ou travailler au Canada ! Tout se passe sur Facebook ou via un site internet. Après avoir envoyé mail à l’adresse indiquée, et même des documents, vous êtes sélectionné pour la bourse… Mais, reste à payer les frais de dossier. Attention à l’arnaque ! Gabonreview s’est penché sur ces pièges aux fausses bourses pour le Canada.

Les arnaques se multiplient sur l’Internet qui proposent des bourses d’études ou dutravail au Canada, mais qui ne visent qu’à vous subtiliser de l’argent. © Droits réservés

 

Samy, jeune gabonais d’une trentaine d’années, a failli envoyer près de 300 dollars américains pour une fausse bourse d’études au Canada. Début 2020, Samy, qui a toujours rêvé de partir outre-mer, navigue tranquillement sur Internet. Il tombe alors sur un site: «Programme de bourses canadiennes pour le développement de l’Afrique». Ce site est rattaché à une page Facebook. : Programme BCDA.

Le 7 janvier, il postule par mail à ce «Programme BCDA» et envoie les pièces demandées : un CV, une lettre de demande de bourse, une carte d’identité nationale et son diplôme de Master. Le 4 mars, il saute de joie à la réception de cet e-mail : «Nos plus vives et sincères félicitations pour la bourse que vous avez obtenue.,L’attribution de cette bourse vient ainsi couronner vos ambitions et vous accompagnes à la réalisation de vos projets d’études» (Sic, fautes d’orthographe et de ponctuation incluses).

Le mail ajoute: «En récapitulation, le 295 Dollars Américains de frais du dossier n’ayant pas été budgétisé ; vous devez le payer au plus tard ce Samedi du 07 Mars 2020 à 11h30 vu que le traitement des dossiers débutent le Lundi et vous serez au Canada au plus tard le 10 Avril 2020» (Sic). Les 295 dollars sont à envoyer par «Virement bancaire au compte de notre bureau de régional» au «Programme BCDA / Afrique Francophone / N° Compte: 00180016269611341 / Code Swift : PRCBCDKI / Banque: EQUITY Bank Congo» ou par «Transfert western union l’agent comptable à notre bureau» au nom de «NTUMBA SAMBA Joseph».

Au vu de ce mail, Samy doute, hésite…. «C’est en envoyant un message au consulat du Canada à Libreville, demandant si le Programme BCDA leur était connu, que la représentation diplomatique m’a clairement répondu : “ceci est une arnaque” !» conclut le jeune Gabonais.

Plusieurs sites ou comptes pour de fausses bourses au Canada

Samy n’est pas le seul Gabonais à avoir été entraîné sur ce genre de piège via Internet. Wylliam, étudiant à l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM), a postulé via Facebook à l’«Organisation canadienne de travail et de bourses d’étude» (OCTB).

Echange sur WhatsApp de Wylliam avec «Madame Dubois» prétendument Responsable canadienne de la bourse OCTB. © Gabonreview

Sur Facebook, l’OCTB se présente : «Ecrivez nous à cette adresse e-mail direction@pcbef.org pour recevoir le formulaire à remplir pour bénéficier de la bourse d’étude». Il s’agirait d’un «appel à la candidature pour 15.000 bourses d’études du premier, deuxième et troisième cycle aux étudiants issus des pays en voie développement» pour l’année 2020-2021. Mais surtout, à la fin du message, on peut lire : «IMPORTANT : Le demandeur de la bourse doit obligatoirement payer la somme de $165 Dollars US soit 70.000 Franc CFA qui représente les frais d’étude de dossier».

D’abord crédule, Wylliam se doute ensuite de l’arnaque, et essaye de pousser l’enquête. Il va jusqu’à échanger par WhatsApp avec une certaine «Madame Dubois» qui se déclare responsable canadienne de la bourse OCTB.

Dans les captures d’écrans de leurs échanges ci-contre, «Madame Dubois» ne cache pas son insistance pour le paiement des «frais de dossier», allant jusqu’à indiquer à Wylliam où se trouve l’agence de transfert d’argent la plus proche. La somme est à envoyer au Congo Brazzaville.

Un autre jeune Gabonais, Ladhy, avait approché en novembre 2019 la journaliste de Gabonreview, auteure de cet article. Le jeune homme voulait un avis sur ce qui lui semblait être une arnaque : «OFFRE RECRUTEMENT ACCES CANADA 🇨🇦». Ici, un soi-disant programme mondial de travail brandissant des «Objectifs de développement durable», cherche des personnes ayant une capacité d’adaptation à son environnement de travail. Des conditions particulières sont à remplir ainsi qu’un dossier de candidature à envoyer à philliperoy935@gmail.com. Le fameux programme promet, si la candidature est retenue après étude du dossier :

« – vous n’aurez pas un refus de visa d’où votre visa est garantie

– Un hébergement gratuit d’un (1) an

-Un contrat de travail a signé avant immigration

NB: La procédure de demande de visa n’est pas gratuite

Comme dans les autres textes, l’indication du paiement de frais de dossier figure en fin de message…

Des signes suspects

Pour ne pas tomber dans ces pièges, il reste une solution pourtant évidente : se rapprocher des consulats et des ambassades du Canada pour toute demande de bourse, et ne pas croire en des pages Facebook ou des sites Internet n’ayant rien d’officiel et demandant des paiements à des individus. Il reste que sans contacter une représentation diplomatique, chacun peut identifier des signes suspects. Tout d’abord, un programme de bourse devrait d’abord être fait avec une admission certaine dans une école ou une université, ou bien pour un travail au Canada.

Le fait de devoir payer des frais de dossier vers un autre pays africain et par transfert à un particulier est déjà suspect, surtout que les délais pour le paiement sont généralement très courts. Enfin, dans les mails, les messages, sur les pages Facebook ou encore les sites d’arnaque figurent de nombreuses fautes d’orthographes.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire