HABANA

 

A la suite de la Zone économique spéciale à régime privilégié de Nkok, en service depuis plusieurs années, le gouvernement gabonais a annoncé, le 29 avril, lors du Conseil des ministres, la création de la Zone d’investissement spéciale d’Ikolo, à la pariphérie de Lambaréné.

En vue d’attirer les investissements étrangers, susciter la création d’emplois et l’amélioration de la technologie, une nouvelle zone économie spéciale verra le jour dans les semaines à venir à Lambaréné au Gabon. © Gabonreview/Shutterstock

 

Zone d’Investissement spéciale d’Ikolo, tel est le nom du nouveau périmètre à lois économiques plus libérales devant prochainement voir le jour au Gabon. L’annonce en a été faite, le 29 avril 2021, par le gouvernement à l’issue d’un Conseil des ministres présidé par le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba.

Le projet de décret y relatif a été présenté par le ministère de la Promotion des Investissements, des Partenariats publics-privés, chargé de l’Amélioration de l’environnement des affaires. «Au terme de la présentation de madame la ministre, le Conseil des ministres a approuvé le projet de décret portant création et organisation de la Zone d’investissement spéciale d’Ikolo», indique le rapport public du conclave gouvernemental.

Située au sud de la commune de Lambaréné, la future Zone d’investissement spéciale d’Ikolo permettra d’accueillir tous types d’entreprises en vue de la réalisation d’activités industrielles, commerciales, technologiques, de recherche et de services, notamment les activités de transformation de bois et connexes. L’objectif est d’attirer les investissements étrangers, susciter la création d’emplois et booster l’amélioration de la technologie et de la gestion.

Le projet de décret relatif à la création de cet espace économique spécial est pris conformément aux dispositions de la loi portant règlementation des Zones économiques à régime privilégié en République gabonaise et de celle portant règlementation des Zones d’investissement spéciales en République gabonaise, précise la publication gouvernementale.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Milangmissi dit :

    On va y mettre une centaine de fonctionnaires puis le chef de l’état annoncera qu’il y a 8000 emplois la bas comme à Nkok
    “La politique d’ali bongo est faite par des gens qui n’ont pas de valeur, defendue par des escrocs et des opportunistes et soutenue par des ignares.”ICN

Poster un commentaire