mdas

Selon le ministre de la Promotion des Investissements, Hugues Mbadinga Madiya, le Gabon devrait signer au cours des prochains mois, un traité bilatéral de commerce et d’investissement avec l’Inde.

Selon le ministre de la Promotion des Investissements, Hugues Mbadinga Madiya, le Gabon signera au cours des prochains mois, un traité bilatéral de commerce et d’investissement avec l’Inde. © D.R.

 

En quête de nouveaux investisseurs en vue de renforcer son tissu économique, le Gabon entend initier dans les prochains mois des projets d’extension et d’amélioration des liens économiques avec l’Inde, troisième partenaire commercial du Gabon. L’annonce a été faite par le ministre de la Promotion des Investissements, Hugues Mbadinga Madiya, à nos confrères de la presse indienne, www.republicworld.com.

«Nous avons décidé d’aller de l’avant avec un traité bilatéral de commerce et d’investissement avec l’Inde. Le Gabon et l’Inde conjuguent leurs efforts pour que ce traité soit signé d’ici la fin de cette année. Notre objectif est d’avoir rapidement de nouveaux projets, de nouveaux investisseurs, car nous voulons relancer notre économie après la crise » a déclaré Hugues Mbadinga Madiya.

Dans un premier temps, pour les deux États, l’objectif est d’examiner les domaines dans lesquels la coopération sera davantage renforcée. Car le Gabon est en train de devenir une destination d’investissement pour les industries dans des secteurs tels que la pêche, le bois, la santé, l’exploitation minière, les projets d’infrastructure et le tourisme.

«Le Gabon est un pays riche en ressources, ce qui en fait une destination d’investissement attrayante, en particulier dans les secteurs hautement prioritaires tels que le bois, l’agriculture, la transformation et l’énergie. Sa zone économique spéciale de Nkok permet aux investisseurs de développer des entreprises dans diverses industries et offre une exonération fiscale pendant trois ans dans certains secteurs», a assuré le ministre gabonais de la Promotion des Investissements.

Le Gabon semble également inspiré et intéressé par l’initiative «Make in India» et prévoit d’accueillir des salles d’exposition exclusives présentant des produits «Make in Gabon» dans des pays tels que l’Inde, les Émirats arabes unis et les États-Unis. «Le Gabon a été en mesure d’attirer des investisseurs indiens ces dernières années, car il existe une volonté d’embrasser des Indiens connus pour leurs compétences, leur technologie et leur développement industriel de premier plan», a-t-il conclu.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire