mdas

 

Illitch Ndjeme Benga n’entend pas lésiner sur les moyens mis à sa disposition pour traquer les criminels dans toute la province de la Nyanga au cours de l’année judiciaire qui démarre. Le procureur de la République de Tchibanga promet de s’ériger, plus que dans le passé, en défenseur des personnes victimes de violences, particulièrement les femmes.

Illitch Ndjeme Benga, procureur de la République de Tchibanga. © Gabonreview

 

«Il y a trop de violences dans nos familles, à l’école, au travail, et je suis informé.» Le ton d’Illitch Ndjeme Benga s’est voulu ferme, voire menaçant, la semaine dernière, lors de l’audience solennelle de reprise des activités au palais de justice de Tchibanga. Le procureur de la République a en effet annoncé que, plus que dans le passé, l’action de la justice se montrera intransigeante à l’égard des auteurs de violences de toutes sortes, particulièrement celles exercées contre les femmes dans la province de la Nyanga.  

«Cette année, a déclaré le magistrat, le parquet de la République compte traquer avec la dernière énergie les auteurs des faits de violences pratiqués sur ces êtres faibles. Je m’inviterai dans vos ménages, même de la manière la plus brutale, avec les moyens de la puissance publique dont je dispose pour que ça cesse. Au moindre bruit, au moindre cri, je défoncerai vos portes, j’entrerai dans vos établissements et même dans vos administrations pour sauver les personnes violentées, harcelées, humiliées.»

 

 
GR
 

1 Commentaire

  1. CYR Moundounga dit :

    Bjr. Bon courage. Amen.

Poster un commentaire