mdas

Annoncés le 5 juillet dernier à Libreville pour participer à la sélection nationale pour les J.O. qui démarre dans quelques jours, Samson Mbingui et son coéquipier Lionel Yakouya viennent de voir leur rêve se briser à leur arrivée à Newcastle (Angleterre) faute d’accréditation. Qui est donc responsable d’une telle absurdité ?

Gabonreview.com - Jeux olympiques de Londres - © Panoramic

Après une mise au vert de plusieurs jours en terre autrichienne pour préparer les Jeux Olympiques de Londres, deux des poulains de Claude-Albert Mbourounot, le technicien des Panthères olympique de football, se sont vus signifier, à l’arrivée à Newcastle, leur retour à Libreville pour défaut d’accréditation.

Selon une source anonyme citée par le quotidien gabonais L’union, «les joueurs Samson Mbingui (Mangasport, Gabon) et Lionel Yakouya (AS Pélican, Gabon) faute d’accréditations, rentreront à Libreville dans les prochaines heures».

En plus de la privation des deux champions d’Afrique U23 qui s’ajoute à l’absence de son défenseur central, Bruno Ecuele Manga, l’un des trois professionnels sélectionnés pour prendre part à l’aventure londonienne, Claude-Albert Mbourounot va devoir se débrouiller avec les 19 restants pour aborder cette compétition.

Comment comprendre que ce soit à 10 jours du démarrage des Jeux Olympiques que la délégation gabonaise  apprend qu’elle compte dans ses rangs des joueurs qui ne pourront pas prendre part à ce grand rendez-vous, après avoir pris part aux préparations avec l’ensemble de la sélection ? Pour quelles raisons le comité d’organisation des Jeux Olympiques ne peut délivrer des accréditations à ces deux joueurs, si leurs noms figurent bel et bien sur la liste des 22 sélectionnés envoyés à Londres ? Pour le moment, personne ne sait à qui est du cette incroyable bêtise.

Le site les panthernautes donne une explication tout à fait crédible : « Ils ont sacrifié les gamins pour des questions de pognon. Les 4 joueurs en liste d’attente ne sont pas pris en charge par l’organisation des JO et ils doivent donc pas être au village olympique. Les États les logent  hors du village. Le Gabon par le Comité olympique estime que la facture est trop élevée pour garder deux joueurs à Londres car le coût de la vie est très élevé et ils n’ont pas de moyen alors la solution c’est de ramener les gamins à Libreville. Hors, ce matin, Ndong Ngaleu a annoncé au journaliste de l’union (Willy Ndong) qu’il ne sera pas au JO. Auxerre a ce matin décidé  de le retenir. (…) Le président du Comité olympique gabonais cherche à noyer Mbourounot en affirmant que le coach a transmis la liste en retard. Ce qui est tout à fait faux. Dans le pire des cas, les accréditations allaient être préparées sur la base de la pré-liste. (…) Au moment où on a pas d’argent pour loger deux joueurs en Angleterre, des indiscrétions font savoir que M. Taty du ministère des sports aurait transmis au service comptable de ce ministère une liste de 150 personnes qui iront au JO.

Après un début de préparation perturbée pour plusieurs raisons, notamment la non-application du programme de préparation proposé par le technicien des Panthères olympique, la question des primes de qualification des jeunes toujours pas réglée, et celle des primes de participation aux JO pas encore tranchée, Claude-Albert Mbourounot devra compter sans ses milieu de terrain et attaquant rapatriés.

 
GR
 

5 Commentaires

  1. Mister Zigui dit :

    Je reconnais bien la le manque d’organisation de nos dirigeants gabonais. Apres ils vont demandé des resultats. Mais comment voulez vous qu’une équipe diminuée vous rapporte de bons resultats ? Ah mon pauvre Gabon !!!!

  2. MWANA BOLA NE TSENG dit :

    Ah le Gabon mon pays,qui te sauverra? ah DIEU, vois tu cet infini désordre vieux de plus de 40 ans? tchooooooooo! les effets de l’impunité, mamooo la hontooooo! le sport est sacrifié par des dirigeants en mal de répère.Attention vous aller nous rendre des comptes un jour

  3. inconu dit :

    c’est vraiment pathétique….

  4. ni lire ni écrire dit :

    C’est honteux et pathétique. J’espère que les responsables seront trouvés et recevront une bonne ponction sur leurs avantages. Donner une image aussi déplorable du pays, c’est de la hautre trahison.
    Bon, en même temps, c’est que du sport… Il y a surement des choses encore plus honteuses à régler dans le domaine des mauvaises habitudes et des fonctionnaires qui se rpennent pour des rentiers.

  5. Aldo Gemael dit :

    Vous pouvez mettre tous les commentaires ils ne changeront pas du moins pas maintenant!!!

Poster un commentaire