mdas

 

Ce vendredi 12 août ont été lancées dans le chef-lieu de la province du Haut-Ogooué les activités marquant la célébration de la Journée internationale de la jeunesse. L’initiative du Bureau de l’UNESCO à Libreville prévue pour 48 heures vise notamment le lancement du Programme d’appui à la participation citoyenne et politique des jeunes au Gabon.

Vue des officiels, dont le gouverneur Jacques Denis Tsanga (2e en partant de la droite), le 12 août 2022, à Franceville. © D.R.

 

Moment de la Journée. © D.R.

20 associations ont pris part ce vendredi au gouvernorat de Franceville au lancement des activités inscrites dans le cadre de la Journée internationale de la jeunesse célébrée chaque 12 août depuis 1994 dans le but, selon les Nations-Unies, «d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les problèmes de la jeunesse et célébrer le potentiel des jeunes en tant que partenaires dans la société». Jusqu’au samedi 13 août, le Bureau de l’UNESCO à Libreville prévoit plusieurs activités dans la capitale provinciale du Haut-Ogooué.

La principale activité du jour a été le lancement, en présence du gouverneur Jacques Denis Tsangua, du Programme d’appui à la participation citoyenne et politique des jeunes au Gabon. Il s’agit, précise Jerry Bibang, coordonnateur du projet, d’une initiative du Réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix (PAYNCoP Gabon) soutenue conjointement par les Bureaux de l’UNOCA et de l’UNESCO.

Quelques participants. © D.R.

Ce programme «vise, entre autres, à présenter aux jeunes les enjeux et les opportunités en lien avec la participation citoyenne et politique des jeunes, de même qu’à sensibiliser les radios communautaires et leurs auditeurs sur le contenu des messages qu’ils émettent qui doivent concourir à la prévention des violences», explique le communiqué des organisateurs, qui jugent «encore très faible» la représentativité des jeunes dans la sphère décisionnelle en Afrique centrale.

«Dans la plupart des Parlements, les jeunes constituent malheureusement la tranche d’âge la moins représentée, alors qu’ils sont la catégorie la plus importante. Leur participation aux élections, en dépit du potentiel de certains, constitue également un défi. Cette initiative s’inscrit donc dans le cadre de l’inclusion de cette catégorie de personne au développement de la société.»

Photo de famille au terme de la première journée. © D.R.

Au cours des deux jours marquant la célébration de la Journée internationale de la jeunesse à Franceville, plusieurs activités sont inscrites au programme parmi lesquelles la production et la diffusion de contenus en vue de prévenir toutes formes de violences ainsi que l’enregistrement d’une émission de radio. Après la province de Haut-Ogooué, les villes de Port-Gentil et Oyem recevront la délégation de l’UNESCO et du PAYNCoP Gabon.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire