HABANA

Sarah Mazouz s’est inclinée par ippon au premier tour aux Masters de Doha, le 13 janvier. Une défaite qui prive la judokate gabonaise de précieux points nécessaires à sa qualification aux Jeux olympiques (JO) de Tokyo.

Sarah Mazouz s’est inclinée au bout d’un combat de 2,54 minutes au premier tour des Masters de Doha, le 13 janvier 2021. © zoomhebdo.com

 

En quête de points pour valider sa qualification aux Jeux olympiques (JO) Tokyo 2021, Sarah Mazouz a vite déchanté aux Masters de Doha, au Qatar. La Gabonaise s’est inclinée par ippon au premier tour de cette compétition, le 13 janvier, dans la catégorie des moins de 78 kg. Elle a été renversée par la Kosovare Loriana Kuka, 12e au classement mondial.

«Pas très combative au cours de ce combat, au point même d’être avertie pour non combativité, la judokate gabonaise n’a pas été à la hauteur contre une adversaire très entreprenante», a souligné L’Union du 14 janvier. 28e au classement mondial, Sarah Mazouz doit vite oublier cet échec et se tourner vers les prochaines échéances pour engranger les points qui la conduiront aux olympiades de Tokyo.

Le prochain rendez-vous auquel elle participera est le Grand Slam de Tel Aviv (Israël), prévu du 18 au 20 février prochain. Sarah Mazouz tentera de faire aussi bien qu’au dernier championnat d’Afrique de judo, en décembre 2020 à Antananarivo (Madagascar), où elle décroché une médaille d’argent.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire