L’inquiétude de la famille de la petite Vrnusia Tékamouadiké, 4 ans, ne cesse de grandir depuis la disparition de celle-ci mercredi 18 mars. Selon le récit de son père, une personne se présentant comme une «tante» aurait pris l’enfant dans la maison, alors que les parents n’étaient pas à leur domicile, situé vers la poste d’Akébé à Libreville.

En médaillon : Venusia Tékamouadjiké, âgée de 4ans, a été enlevée mercredi à son domicile. Son père prie toute personne pouvant avoir une quelconque information d’appeler au 062 57 63 34, ou de contacter le papa sur Whatsapp au +24174337140. © Montage Gabonreview

 

Depuis deux jours, Venusia Tékamouadiké, 4 ans, cadette de sa famille vivant aux alentours de la poste d’Akébé à Libreville, n’a plus donné signe de vie. «Nous avons déjà déposé plainte à la police vers le Komo et lancé les avis de recherche», témoigne le père, Desailly Moussavou, contacté par Gabonreview.

Emmenée par une “tante” inconnue de la famille

Mercredi matin, les parents sont absents du domicile familial. «Une dame est passée à la maison et s’est présentée comme une tante auprès des petits enfants. Elle les a amadoués. Et elle a pris la dernière», relate Desailly Moussavou.

La “tante” aurait dit qu’elle emmenait Venusia à «la fête» puis reviendrait chercher les autres enfants «vers 15 heures». A leur retour, les parents constatent que Venusia n’est plus à la maison. En interrogeant les enfants et d’autres membres de la famille sur l’identité de cette “tante”, ils remarquent que celle-ci est inconnue de tous. Celle-ci s’est même servie en effets. «Elle a pris le linge de l’enfant, des assiettes… et des sous aussi ! Une somme de 200.000 francs CFA. Elle a aussi pris du linge de la mère», a constaté Desailly Moussavou.

 
GT
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire