mdas

 

Adoptée en Conseil des ministres en octobre dernier, la première édition de  «La Nuit Du Talent» aura lieu le vendredi 25 novembre prochain. Mais en attendant la grande soirée prévue à Libreville, les votes sont ouverts depuis ce jeudi 17 jusqu’au jeudi 24 novembre. Plus de 70 artistes sont en lice.

Les votes pour la 1ère Nuit du talent sont ouverts. ©  D.R.

 

La première édition de «La Nuit Du Talent» est officiellement lancée, notamment sur les réseaux sociaux. Les nominés sont connus depuis quelques heures. Ils sont au nombre de 75, répartis en 10 catégories, allant du cinéma (3 sous catégories) à la danse, en passant par la comédie (4 sous catégories), le Hip Hop (5 sous catégories), la musique urbaine/traditionnelle/gospel, la présentation, le DJ et la réalisation de vidéo-clips.

Les votes sont ouverts depuis ce jeudi 17 novembre et seront clos le 24 novembre prochain. Le public est invité à soutenir ses différents talents sur le site www.lanuitdutalent.com (fluidité et réactivité garantie), ou à composer le numéro court *923#, accessible pour les abonnés Airtel et Moov Africa, informent les organisateurs.

Des absences notoires

C’est en octobre dernier que cette initiative portée par le ministère en charge de la Culture et des Arts avait été annoncée à la suite de son adoption en Conseil des ministres. L’ambition du Pr Patrick Mouguiama Daouda et Max-Samuel Oboumadjogo est de relancer les activités culturelles dans la pays après deux années de léthargie dûes à la pandémie de Covid-19.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont néanmoins déjà regretté l’absence de certains grands noms de culture, à l’instar de Vyckos Ekondo, Franck B’aponga, Arnold Djoud, etc. Certaines catégories sont elles aussi absentes parmi lesquelles la peinture et la littérature. Des absences qui s’expliquent sans doute en raison du fait qu’il a fallu faire un choix pour cette première édition qui, initialement, ne devait récompenser que 40 artistes.

 
GR
 

6 Commentaires

  1. CYR Moundounga dit :

    Bjr. A la lecture du dernier paragraphe ou est donc la logique ici car à la lecture deux éléments s’opposent dans ce texte à savoir:

    1-le fait de relancer les activités culturelles dans le pays;
    2-Le fait de dénommer cette initiative « la nuit du talent »

    Et plus loin l’on fait état de l’absence de certains éléments culturelles tels la peinture et la littérature. Comment dans ce contexte organiser quelque chose qui avant même de commencer fait déjà des mécontents. nous aboutissons là à une culture sélective à la Gabonaise. Attention Messieurs le Gabon est une et indivisible quel que soit la thématique. Pire encore lorsque sont exclue du champ de la bénédiction d’une telle messe des monuments comme EKONDO. C’est vraiment pathétique. Amen.

  2. Etomong Ella deberie neria dit :

    M1,AZ1 la kinda

Poster un commentaire