mdas

 

La Société d’énergie et d’eau du Gabon a participé du 12 au 16 octobre dernier, à la 13ème réunion consultative du Forum des Pools Énergétiques Régionaux Africains de Saly, au Sénégal. Au cours de cette rencontre, Alain Patrick Kouma a préconise la mutualisation des moyens et le développement des énergies renouvelables comme solution au déficit énergique sur le continent.  [Communiqué].

Le DG de la SEEG, panéliste aux assises de l’ASEA. © SEEG

 

La Société d’Énergie et d’Eau du Gabon a participé à la 13ème réunion consultative du Forum des Pools Énergétiques Régionaux Africains de Saly, au Sénégal du 12 au 16 octobre 2021, à l’initiative de l’Association de Sociétés d’Électricité d’Afrique (ASEA).

Ces assises avaient pour but de partager et capitaliser les différentes expériences des principaux acteurs du secteur. Outre la mise en place de la plateforme de suivi des performances des sociétés africaines d’électricité, les questions liées aux défis énergétiques auxquels le continent est confronté étaient également à l’ordre du jour.

Selon le Directeur Général de la SEEG, Alain Patrick Kouma, « 600 millions d’Africains sur les 950 millions n’ont toujours pas accès à l’électricité. Pour répondre à cette demande croissante, la région devra augmenter considérablement sa capacité de production installée et apporter des améliorations importantes à ses réseaux électriques ».

La stratégie proposée par la SEEG à l’ASEA consiste, pour les entreprises d’électricité d’Afrique, à s’orienter désormais vers le développement du secteur des énergies renouvelables afin de satisfaire les besoins de base.

La Direction Communication et Marketing

Contact : 011 767 853

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire