HABANA

 

La Direction générale de la concurrence et la consommation (DGCC) a effectué une mission de terrain à Lambaréné, le 29 juin. Objectif : contrôler les prix et stocks des produits de première nécessité dont celui de l’huile, qui a connu une inflation fulgurante ces derniers mois.

La délégation de la DGCC visitant l’usine d’Olam Palm Gabon, le 29 juin 2021 à Lambaréné. © Facebook

 

Dans le cadre de ses missions régaliennes, la Direction générale de la concurrence et la consommation (DGCC) a effectué une descente dans la capitale du Moyen Ogooué, le 29 juin. A cours de cette mission de terrain, la délégation conduite par le directeur de la DGCC a procédé aux contrôles des prix et des stocks de produits de première nécessité notamment l’huile, sel, riz, produits laitiers, volaille et poisson.

L’objectif de ces contrôles qui concernent au premier rang les grossistes, les supermarchés et les commerces de proximité est «d’établir in situ, que le respect des prix et la disponibilité des produits dans les différents commerces soient effectifs et sans équivoque. Les commerçants véreux qui ont pris la liberté d’augmenter les prix de façon cavalière et illégale répondront de leurs infractions et en seront sanctionnés», a expliqué Luther Steeven Abouna Yangui.

Par exemple, le prix de l’huile de cuisine produit localement a connu une augmentation fulgurante ces derniers mois. Le produit est passé de 950 à 1000 francs à 1350 francs CFA le litre. Idem pour le bidon de 5 litres qui coûtait entre 4500 et 5000 francs qui s’est retrouvé aux alentours de 6500 francs CFA. Le patron de la DGCC a invité les consommateurs à s’approprier les plateformes mises à leur disposition, notamment le numéro vert (gratuit) 8085 et la page Facebook, afin de dénoncer tous les abus observés sur le marché.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire