mdas

 

Le Gabon assurera pendant tout le mois d’octobre prochain la présidence tournante du Conseil de sécurité des Nations Unies. La restriction de l’accès des groupes armés aux armes sera au cœur des priorités de la présidence gabonaise.

Le Gabon présidera le Conseil de sécurité de l’ONU à partir du 6 octobre 2022, pour un mois. © D.R.

 

À compter du 6 octobre prochain, le Gabon exercera la présidence du Conseil de sécurité des Nations Unies, suivant l’ordre alphabétique anglais des noms des États membres. Face à la menace à la paix et à la sécurité internationale qui continuent d’augmenter de façon exponentielle et à la prolifération des groupes armés, le pays entend axer ses interventions sur les mécanismes capables de résoudre ces problématiques.

Au cours de sa présidence, le Gabon songera à proposer des pistes de solutions visant à mettre terme au recours aux sanctions et participant à la construction des ponts de prospérité. De même, il travaillera à la réforme de l’ONU pour assurer une meilleure prise en compte des aspirations de l’Afrique. «Cela vaut particulièrement pour le Conseil de Sécurité, où le rôle de l’Afrique doit être consolidé. L’Afrique a fait preuve de patience, et nous pensons qu’il est temps», a annoncé le président de la République, Ali Bongo Ondimba, à l’occasion du débat général de la 77e assemblée générale des Nations Unies à New York, le 22 septembre dernier.

En vertu de la Charte des Nations Unies, le Conseil de sécurité a la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales. «Le Gabon, qui n’a jamais connu de conflit armé, continuera de prôner et de privilégier le dialogue et la négociation plutôt que l’affrontement. Dans cet esprit, je réitère l’appel solennel de mon pays à tous les membres de la communauté internationale pour qu’ils respectent nos engagements communs afin d’assurer la paix, la sécurité et la dignité des peuples du monde», a assuré Ali Bongo à l’assemblée générale des Nations Unies.

La présidence du Conseil de sécurité est assurée par chacun des membres, permanents et non permanents, à tour de rôle pendant un mois. Le mois de novembre sera présidé par le Ghana.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire