HABANA

Une lettre d’information de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) a annoncé le 21 janvier dernier la création d’un cercle OHADA à Libreville.

Le Gabon a inauguré, le 21 janvier à Libreville, le cercle OHADA du Gabon, créé «grâce à l’appui et le concours de l’université polytechnique de Kougouleu et de l’université africaine des sciences UAS», indique une lettre d’information de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA).

Les fondateurs de ce club souhaitent «mettre à la disposition de qui le souhaite toutes les informations inhérentes au droit des affaires OHADA, sans distinction de race, de religion, de sexe ou d’obédience politique». Ce, conformément à l’objectif de la structure qui assurera la «vulgarisation» et la «diffusion de la culture du droit des affaires OHADA dans le monde, et particulièrement en Afrique».

Jean-Pierre Sobotchou, magistrat, président de Chambre à la Cour de cassation gabonaise s’est vu attribuer le titre de premier président d’honneur du nouveau «club apolitique scientifique et culturel à but non lucratif». Afin de remplir ces objectifs, le cercle OHADA du Gabon entend «organiser, soutenir ou participer à des séminaires, conférences colloques, débats, forums de réflexion et manifestations portant sur le droit des affaires OHADA au niveau national, international, régional ou sous régional». Il vise tout particulièrement la jeunesse qu’il envisage de former afin de «répondre aux enjeux» prochains «en affrontant les réalités juridiques et économiques du moment».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire