TATIE

Le ministre des Affaires étrangères, Emmanuel Issoze Ngondet, a inauguré le 10 février 2014, à Agondjé, le Gabon village numérique, don du géant sud-coréen de l’électronique Samsung.

Un aperçu du village numérique. © Gabonreview

Un aperçu du village numérique. © Gabonreview

 

Scènes de la journée inaugurale. © Gabonreview

Scènes de la journée inaugurale. © Gabonreview

Annoncé depuis trois ans, le Gabon village numérique a finalement été lancé grâce à un soutien de la coopération sud-coréenne agissant par le biais de l’un des leaders mondiaux de l’électronique et des services numériques, Samsung, en présence de nombreux invités parmi lesquelles des membres du gouvernement et des représentants du corps diplomatique. Une initiative conforme aux Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), particulièrement dans les domaines de la santé et de l’éducation.

Le ministre des Affaires étrangères a souhaité que l’expérience acquise par le groupe Samsung en Afrique du Sud et au Kenya puisse permettre d’offrir de meilleurs soins de santé aux populations de même qu’une éducation de qualité à la jeunesse. Le représentant de Samsung a estimé que ce don offre l’opportunité à de nombreux jeunes de bénéficier des technologies modernes dans le cadre de leur apprentissage et de leur formation. Mieux, ce matériel permettra de bénéficier d’autres applications à l’instar de la télémédecine. Le maire de la commune d’Akanda a, quant à lui, reconnu que cela constitue une formidable opportunité pour cette localité. «Ce type de coopération donne de meilleure chance de réussite à nos commune», a-t-il dit.

Le projet, présenté par le directeur de l’économie numérique, est dit novateur. Il est vise la réduction des fractures sociale et numérique entre les zones urbaines et rurales. Armand Clotaire Lichambany a rappelé que le Gabon village numérique (GVN) contribuera à «réduire les inégalités d’accès aux services publics de base dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de l’accès à l’eau potable et à l’électricité dans les zones défavorisées des villes mais aussi des villages».

Globalement, cette la plate-forme GVN comprend un télécentre médical, une clinique mobile, une école numérique, un générateur à énergie solaire, des lanternes à énergie solaire, une station de purification d’eau, un module paypoint, un guichet automatique de banque et un télécentre communautaire ou corps de garde numérique équipé d’un Smart TV et de cinq ordinateurs connectés sur internet et permettant la vidéoconférence entre les zones rurales d’une part, et entre les zones rurales et urbaines d’autre part.

Gabon village numérique fournira à ses usagers le quadruple play (internet, TV, radio, services) et les services cloud (cloud santé, cloud éducation, cloud agriculture, cloud culture bantou, cloud tv, cloud gaming).

A noter que le village numérique est un concept novateur. Il vise, pour les pays africains, la prise en compte des besoins communautaires en matière de santé et d’éducation. C’est en cela que le village numérique de Samsung fournit une solution complète en infrastructures éducatives et médicales. Ce concept est basé d’une part sur l’aménagement des équipements de télémédecine mobiles et fixes pour des diagnostics fiables et le traitement des maladies de bases en zones rurales et, d’autre part, sur des salles de classe numérique. Une cinquantaine de villages du Gabon bénéficieront de ce concept.

 

 
GR
 

4 Commentaires

  1. Blaise nicolas dit :

    Bravo sa cette coopération elle permettra au moin de réduire les inégalités sur le plan de l’éducation ,sur le plan sanitaire pour le développement de notre pays #otambiA #Gabon

  2. yell kiss dit :

    un Gabon sans honte et le ministre est fier d innaugurer un village numerique abrite par des contenaires. vous vous foutez de qui a la fin??? ca finira un jour.

  3. isy Michelle dit :

    Merci de toujours réfléchir à comment les gabonais vivront mieux dans la capitale comme à l’intérieur du pays. Bravo!!!!!!!!!

Poster un commentaire