GR


Accusé par le jeune humoriste de l’avoir «exploité» alors qu’il était encore son manager, Kendrick Mboumba réagit sur Gabonreview et donne sa version des faits sur les deux tournées effectuées en France par le Petit Mayombo. Il donne des précisions sur «l’affaire des 300 000 FCFA» et accuse l’oncle du jeune humoriste, un certain David Mayombo, d’être à l’origine de la mésentente entre son ancien patron et lui. Son droit de réponse.

Le Petit Mayombo en compagnie de son oncle David Mayombo, en février 2020 à Paris (France). © Photo fournie par l’ancienne équipe managériale

 

CE QUE LE PETIT MAYOMBO NE DIT PAS

La 1ère tournée médiatique (du 2 février au 16 février, soit 14 jours)

Dans une interview accordée à Tonton Marcel, célèbre influenceur dans le rap en France, j’ai précisé que la première tournée médiatique du Petit Mayombo, en France, a rapporté 8000 euros. Et sur ces 8000 euros (5 200 000 FCFA), nous n’avons reçu que 1 300 euros (850 000 FCFA), soit un manque à gagner de 2 700 euros (1 760 000 FCFA). La raison : un deal de 50/50 que l’équipe avait été contrainte de passer avec le Petit Mayombo à l’initiative de M. David Mayombo, son oncle. Il faut préciser que c’est ce monsieur qui accompagnait le Petit Mayombo lors de la première tournée médiatique en France, après que celui-ci ait remporté un billet d’avion à l’occasion d’une tombola organisée à Libreville en février dernier.

Si nous avons travaillé en amont pour que notre artiste rencontre nos partenaires à Paris, nous n’avons pas été du voyage. Seul M. David Mayombo était garant du Petit Mayombo.

Ainsi, pour dire les choses comme elles sont, c’est l’oncle du Petit Mayombo, M. David Mayombo, qui a dépensé l’argent de son neveu gagné lors de cette tournée et non l’ancienne équipe managériale du Petit Mayombo, qui s’est d’ailleurs elle aussi senti lésée dans cette affaire.

Pas étonnant qu’à la suite de ce premier voyage, et s’étant rendu compte d’avoir été «roulé», le Petit Mayombo a décidé de quitter le domicile de son oncle, qui était son tuteur légal à ce moment, pour le domicile de sa mère. Il sera donc difficile de nous imputer ce différend familial.

Pourtant, nous, son ancienne équipe, avons consenti à organiser une réunion avec la famille du Petit Mayombo à laquelle l’artiste à lui-même assistée. Au cours de cette réunion, après avoir eu nos explications sur le déroulé de la 1ère tournée, les parents du Petit Mayombo ont reconnu le préjudice financier causé à l’ancienne équipe de management.

La 2e tournée médiatique (du 23 février au 27 février, 3 jours)

Il faut être clair et précis : la 2e tournée médiatique n’a rien rapporté en espèces sonnantes et trébuchantes. Il était question de faire l’émission La Grande Darka de Cyril Hanouna sur C8 et de conclure un deal avec Netflix France qui avait pris en charge toutes les dépenses liées à ce voyage. Et cette fois, nous avons accompagné le Petit Mayombo.

À propos des 300 000 FCFA

Les 300 000 FCFA que l’humoriste a d’ailleurs perçus devant sa mère n’ont rien à avoir avec la tournée médiatique. Il s’agissait des 50% qui lui revenaient de droit après un placement de produit. Placement de produit qui s’est fait après les deux tournées médiatiques.

En conclusion

Le Petit Mayombo doit faire attention aux gens qui le conseillent dans cette histoire. Dire qu’il n’a reçu que 300 000 FCFA des deux tournées médiatiques qu’il a faites en France, pour faire passer l’ancienne équipe pour des arnaqueurs, c’est de la manipulation de l’opinion et de la diffamation. C’est son droit de travailler avec qui il veut, mais il n’a pas besoin de se répandre dans le mensonge.

 

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire