" " L’eau et l’énergie pour la CAN | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

Mobilisée pour la réussite de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a annoncé avoir engagé des travaux de renforcement et de sécurisation d’un certain nombre d’ouvrages d’eau et d’électricité dans les localités concernées par la compétition.

La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a été sollicitée par le ministère de L’Énergie et des Ressources hydrauliques, afin de l’accompagner dans tous les projets en eau et électricité des sites officiels (stades de compétition et d’entraînement, villages et hôtels sportifs, centres médicaux, etc.).

«A ce jour, tous les sites ont été alimentés. Mais au-delà de cette mission, la SEEG en tant qu’entreprise citoyenne, a engagé de sa propre initiative des travaux de renforcement et de sécurisation d’un certains nombre d’ouvrages d’eau et d’électricité dans les localités concernées par la CAN, afin de garantir les fournitures d’eau et électricité pendant la compétition», a annoncé la SEEG dans un communiqué publié le 17 janvier dans la quotidien “L’union”.

A Libreville, ces travaux concernent le renforcement et la modernisation des postes sources d’Ambowé et de Bellevue, l’établissement de nouvelles canalisations électriques et le renforcement du réseau électrique dans la zone d’Angondjé.

Tandis que dans la province du Haut-Ogooué, les travaux engagés portent sur le renforcement et la modernisation des postes sources de Franceville, Ngouoni et Bongoville, le renforcement de la station de traitement d’eau de Ngouoni et de Moanda, ainsi que la pose de nouvelles conduites sur le réseau de distribution d’eau de la ville de Moanda.

Par ailleurs, la SEEG a mis en place un dispositif exceptionnel de gestion d’évènements qui prévoit «un renforcement des équipes d’exploitation et la localisation 24h/24 et 7j/7 d’équipes d’intervention à proximité des sites des évènements et de la clientèle en général», soulignant que, «en application des règlements de la CAF, l’alimentation en électricité des stades de compétition est assurée à l’aide de groupes électrogènes autonomes».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire