mdas

A un mois du premier coup de pédale de la 7e édition de la Tropicale Amissa Bongo, la sélection gabonaise de cyclisme s’active à préparer cette compétition cycliste dans le Haut-Ogooué, où elle est actuellement en mise au vert.

cycliste gabonais durant La Tropicale Amissa Bongo

Une délégation conduite par Maurice-Nazaire Embiga, président de la Fédération gabonaise de cyclisme (Fegacy), a en effet quitté Libreville, le 22 mars, à destination de Bongoville. 12 coureurs titulaires et 8 réservistes au total vont ainsi peaufiner leurs préparatifs pour la compétition prévue du 24 au 29 avril prochain.

«Pour préparer une épreuve aussi relevée, nous avons envoyé nos athlètes dans un cadre spécifique pour leur permettre de concentrer ensemble et de s’entraîner au maximum avec leurs encadreurs. Ils sont tous regroupés au village olympique de Bongoville et à partir de là, ils vont faire la reconnaissance de toutes les étapes prévues dans le Haut-Ogooué», a expliqué Maurice-Nazaire Embiga.

«L’ambition des Panthères durant cette Tropicale n’est pas de rivaliser avec les coureurs professionnels européens, qui ont une multitude de compétitions dans les jambes, et qui prennent régulièrement part au tour de France. Mais de se rapprocher des meilleurs Africains», a admis le patron de la Fegacy.

Pour cette 7e édition, Team Europcar (France), Astana Continentale (Kazakhstan), Groupement sportif pétrolier Algérie (Algérie), Team Bonitas (Afrique du Sud) et MTN-Qhubeka (Afrique du Sud) sont les cinq équipes professionnelles attendues au Gabon. Dix équipes nationales africaines seront également de la partie. Plus précisément, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Erythrée, l’Ethiopie, la Côte d’Ivoire, le Kenya, le Maroc, le Rwanda et le Gabon, pays hôte de cette compétition.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire