mdas

Les Panthères du Gabon ont été surprises, ce samedi 8 septembre au stade de Libreville, par une équipe des Éperviers du Togo venus faire un résultat dans le cadre de la phase aller des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations de Football (Afrique du sud 2013). Résultat au terme de la rencontre un but pour chaque équipe.

Gabon Togo le 8 septembre 2012 - Jordan/Gabonreview.com

Entamé par un long moment d’observation, avec une légère domination de l’équipe gabonaise, ce n’est qu’après une vingtaine de minutes de jeu que les velléités vont s’annoncer. Les Panthères emmenées par le capitaine Daniel Cousin vont tenter de percer la défense togolaise très bien regroupée. Durant la première mi-temps, même si les poulains du coach Paulo Duarte ont obtenus de nombreux corners qui n’ont rien donnés, ce sont eux qui auront eu la maitrise du match.

Gabon Togo le 8 septembre 2012 - Jordan/Gabonreview.comLa deuxième période s’est ouverte sur de nouvelles ambitions de part et d’autres. Jouant avec un seul attaquant, mais pas n’importe quel attaquant, Emmanuel Adebayor, les Éperviers vont resserrer leurs arrières pour repousser les assauts de Antchouet, Poko et autre Emerick Aubameyang renforcés par l’entrée du jeune Lévy Madinda.

On s’acheminait alors vers un nul de zéro but partout quand, sur un centre de la droite vers la Gauche, Edmond Mouelet va mettre sur la tête de l’emblématique capitaine des Panthères Daniel Michel Cousin, une balle de but. Le Gabon mène 1-0 à la 68e minute de la rencontre.

Le stade de l’amitié d’Angondjè pouvait alors exulter. Le chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba, entouré des membres du gouvernement conduits par le Premier ministre Raymond Ndong Sima, venus suivre le match en direct, éxultaient. Pas pour longtemps.

Gabon Togo le 8 septembre 2012 - Jordan/Gabonreview.comA la 76e minute en effet, l’autre capitaine, le patron de l’équipe togolaise, Emmanuel Adebayor, va défier toute la défense gabonaise et imposer son gabarit face à Brou Apanga. Il égalise ainsi et l’espoir du côté gabonais s’envole.

Entre temps, Emerick Aubameyang est passé à côté de la balle du 2-1.

Les Épervier du Togo repartent satisfaits de leur résultat en attendant le match retour qui aura lieu à Lomé. Les Panthères quant à elles ont encore beaucoup à apprendre. Notamment la gestion d’un match et d’un score. Le match s’annonce déjà très rude car le perdant n’ira pas à la CAN 2013.

Gabon Togo le 8 septembre 2012 - Jordan/Gabonreview.comLes réactions sur les réseaux sociaux sont sévères : «On ne peut pas changer d’entraîneur tout le temps, d’abord Giresse, ensuite Gernot puis Paulo Duarte, c’est abusé ; il a besoin de s’acclimater avec ses garçons à travers plusieurs match de préparations. Combien en ont-ils fait ? Plusieurs joueurs cadre sont blessés, d’autres n’ont pas de club ou simplement restent sur le banc de touche dans leur club… Aucune rigueur ! Et le grand responsable de tout ça, c’est l’amateurisme de la fédération gabonaise de football et sa gestion piteuse».

Gabon Togo le 8 septembre 2012 - Jordan/Gabonreview.com

 

 
GR
 

12 Commentaires

  1. Djouori dit :

    On ne peut pas dire que Duarte n’a pas eu le temps de s’acclimater. J’ai toujours douter ce gars depuis le Burkina ou se fut un echec. S’il doit s’acclimater, qu’en est-il de son match contre le niger et ensuite le Burkina? Le Gabon regretera toujours d’avoir lacher Giresse. Pire conre nos joueurs ne travaillent leur intelligence. Que fait-on quand n adversaire a mis en place un systeme de jeu? Que fait-on quand on a une avance d’un but et qu’il reste 20 minutes a jouer et qu’on est pas si sure de marquer un autre? Et les joueurs et l’entraineurs sont a blamer. Cependant, ils peuvent encore se racheter au retour en jouant comme contre le Maroc a la CAN 2012. C’est la seule option. Mais attention, il faudrait garder pendant longtemps le ballon dans le camp togolais par des dribles et provoquer des penalties. Mais a-t-on des dribleurs comme a l’epoque de Mabuela?

  2. scha dit :

    vraiment,c’est dommage!!!

  3. scha dit :

    c’est la politique du football menée dans notre pays qui fait qu’on avance d’un pas pour reculer ensuite: le changement d’entraineurs à tout va en l’est l’une des raisons principales!!!

  4. Henri dit :

    Mes chers journalistes, si vous n’arrivez pas à bien écrire les noms de nos joueurs,croyez-vous que c’est la presse togolaise qui le fera. POKO au lieu de MPOKO.Merci.

  5. Encore eux dit :

    On ne peut même pas gérer un score sans la présence de Bruno Ecuélé Manga. Brou Apanga s’est fait ridiculisé par Emmanuel Adebayor presque à chaque occasion de but ce dernier. le but togolais vient même d’une accélération d’Adébayor qui a laissé Brou Apanga au sol.Depuis la dernière CAN et son match contre la Tunisie, Brou ne m inspire pas confiance. et Aussi Palun, que fait il sur le terrain?

    Je pense toujours que Duarte est un mercenaire du Football…Au Burkina Faso, 2 CAN, et jamais qualifié pour les quarts de final.
    scha, tu as raison, nous regrettons vraiment Alain Giresse.

    Maintenant, il faut qu’on aille s’imposer à Lomé où au moins, esperer faire un 2 buts partout.

  6. lenkemberlien dit :

    c’est dommage mais je ne crois pas aux changes de qualification de notre 11 national. je pense que y’a eu trop de dechés dans notre equipe, et nous soufrons encore de manque des veritables attanquant de la race de Adeba qui a lui seul a fait la difference.Je crois que nos pantheres doivent dire adieu a la can 2013.

  7. M. MATSIEGUI MAGANAG Jean-François dit :

    Mes amis, d’après la page facebook « les-panthernautes.com », Stéphane NGUMA aurait signé à l’AC BONGOVILLE !

    A quoi ça sert de rentrer au pays quand le championnat n’est pas professionnel ?… Finalement, on peut qu’être sûr que d’une chose: NOS JOUEURS, à l’exception de quelques uns, n’ont pas le niveau nécessaire pour évoluer dans les grands championnats !

    En outre, la DTN doit en tirer toutes les conséquences car le sport est devenue une science dure. C’est-à-dire que si, nous voulons avoir une équipe comme celles de la CÖTE D’IVOIRE ou du GHANA qui, n’ont seulement ont pu se qualifier pour une phase finale de Coupe du Monde, ils ont pu aussi pu émerveiller le public à chaque fois match, ce qui est loin d’être le cas pour notre équipe!

    Aujourd’hui le Chef de l’émergence prend un décret pour que, des joueurs qui ne peuvent pas faire un contrôle orienté avec la poitrine, doivent devenir devenir des joueurs professionnels…

    Mais, curieusement, ses conseillers ne lui ont pas dit que pour y arriver, il faut d’abord et surtout développer le foot-ball des jeunes !… Qu’a-t-fait de l’Ecole de football de Port-gentil?… Quel est le bilan alors qu’elle était financée, en partie, sur fonds public?…

    J’ai vraiment l’impression qu’au Gabon, on est bon qu’à faire de la copie et non de l’invention !!!! Pourquoi on ne crée pas une génération de joueurs sur 10 ans au lieu de PÊTER LE POGNON DU CONTRIBUABLE !!!!!!

    NGUEMA, SHIVA, NZUE NGUEMA et consorts ont échoué et d’autres vont suivrent comme bientôt…MADINDA. On dira quoi encore ?….

    Vive le pays !!!!

  8. lawani dit :

    dieu unique soudien les epervier

  9. Togovi dit :

    C’est pas affaire d’entraineur, le gabon n’est pas a la hauteur du togo.

  10. enock dit :

    dieu a eu pitié aux togolais

  11. Togovi dit :

    Quel pitie? L’esprit du ballon est dans nos veines, arreter les parlable, seul le travail paie. On ne changne pas les champions. Le gabon est trs minuscule face au togo, meme quand on dor le gabon ne peut jamais gagner le togo.

Poster un commentaire