mdas

Depuis plusieurs jours déjà, c’est l’écran noir sur le canal 135, attribué à la chaîne nationale Gabon télévision par le diffuseur français Canal+ Overseas. Seules les personnes disposant d’une antenne simple captent encore les programmes de la télévision nationale. Une situation qui laisse libre cour aux rumeurs les plus diverses.

La Maison Georges-Rawiri, locaux de la Radio télévision gabonaise - © D.R.

La population gabonaise, en particulier celle qui reçoit la chaine nationale (Gabon télévision) sur le canal 135 de Canal+, est coupée de l’actualité locale depuis plusieurs jours sans explications officielle.

Selon le ministre de la Communication, Blaise Louembet, corroborées par le Directeur général de la chaîne, David Ella Mintsa joint au téléphone, «cette disparition du bouquet satellitaire de la télévision nationale du Gabon est due à deux coups de foudre qui ont foudroyé les installations de montée satellite de Gabon Télévision».

Une justification qui paraît étonnante pour certains techniciens qui semblent s’y connaître. Selon ces derniers, Gabon Télévision a acquis un système de montée satellite dit «redondé» avec lequel la rupture de réception du signal exceptionnellement rare.

Un ingénieur de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf) qui a souhaité garder l’anonymat, souligne que la difficulté de Gabon télévision est due à une panne d’abord détectée sur l’encodeur modulateur, puis sur l’amplificateur des installations de montée satellite de la chaine qui n’a pu être repérée que dans un second temps. Une thèse plausible du fait que David Ella Mintsa nous a lui-même souligné que les installations de montée satellite de la chaine sont en proie à plusieurs pannes qui se sont cumulées, imputables aux conditions climatiques exceptionnelles de ces dernières semaines.

Mais n’empêche, a rassuré le ministre gabonais de la Communication, les programmes de Gabon Télévision pourraient réapparaitre sur les bouquets satellitaires sous peu : «Nous avons fait venir de nouveaux équipements qui sont en cours d’implémentation à Nkolengoung», a-t-il assuré.

Dans le même temps, de nombreux équipements techniques importants de Gabon télévision sont actuellement en panne, notamment le minibus régie servant aux retransmissions en direct sur le plan local. Pour la couverture de la dernière fête de l’indépendance, Gabon Télévision a dû emprunter le matériel de retransmission de TéléAfrica.

De plus, alors qu’elle s’affiche comme Gabon Télévision, la RTG 1 n’a pas changé de statut dans les faits, ce qui lui vaut quelques problèmes au niveau des procédures administratives. Selon des sources internes, que la télévision nationale fonctionne actuellement sans budget.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. justice dit :

    en ce qui me conserne,c’est une chaine que je regarde pratiquement pas,au moins il y a moins de propagande,à l’international.
    Je me demande si le role d’un député se résume à faire des dons au populations,à croire que le gouvernement n’a aucune politique pour améliorer les conditions de vie des populations

  2. Tonni Frst dit :

    ohhhhhh!!! au choses du Pays!!!

Poster un commentaire