mdas

 

Le Roi Mohammed VI est attendu au Gabon à partir de ce 14 décembre, ou devrait y arriver incessamment, à en croire des notes sécuritaires récemment diffusées par l’administration maritime gabonaise. Si le souverain chérifien a ses habitudes de fin d’année dans le pays, certains médias marocains ne rappellent pas moins que ce sera le tout premier déplacement du monarque à l’étranger depuis le début de la pandémie du Covid-19 au Maroc.

Presque chaque année depuis l’arrivée au pouvoir d’Ali Bongo, le souverain chérifien passe les fêtes de fin d’année dans sa résidence de la Pointe-Denis, au large de Libreville. © D.R.

 

Signée par le directeur général de la Marine marchande gabonaise et datant du 10 décembre dernier, une «note circulaire» indique : «Dans le cadre de l’arrivée du Roi du Maroc dans le territoire gabonais», certaines zones du littoral sont interdites à la navigation «à partir du 14 décembre». Vraisemblablement, la note a laissé fuiter une information de trop : l’arrivée de Mohammed VI à Libreville. Le même jour, en effet, la note était invalidée par une autre et les motifs de l’interdiction de naviguer plutôt justifiés par «les mesures de sécurisation (…) dans l’estuaire du Komo, à l’approche des fêtes de la nativité et du Nouvel an, périodes propices pour les actes de piraterie» sur les côtes gabonaises.

Interrogé sur cette visite, une bonne source de la présidence de la République n’a pas voulu y répondre franchement, n’en laissant pas moins entrevoir la plausibilité. Il reste que certains établissements touristiques de la Pointe-Denis et du littoral touristique ont libéré leur personnel d’appoint au motif d’une baisse momentanée de l’activité, consécutive à l’arrivée du souverain chérifien.

Ce 14 décembre, jour de l’entrée en vigueur de l’interdiction de naviguer autour de la Pointe-Denis et de la presqu’île de Pongara, l’énorme avion du Roi (un Boeing 747-400) n’était pas visible sur le tarmac de l’aéroport de Libreville. Mais, l’opinion gabonaise ne s’interroge plus sur le clair-obscur entourant l’imminente arrivée de Mohammed VI au Gabon. Presque chaque année depuis l’arrivée au pouvoir d’Ali Bongo, le souverain chérifien passe les fêtes de fin d’année dans sa résidence de la Pointe-Denis, au large de Libreville. Il s’y adonne notamment au jet-ski, désencombré de ses habituels gardes du corps. A titre d’exemple et de rappel, il séjournait à la Pointe-Denis, en l’absence d’Ali Bongo dans la pays, lorsque, le 7 janvier 2019, se produisit la tentative de coup d’Etat du lieutenant Kelly Obiang qui, à la tête d’un groupuscule de mutins, avait envahi les studios de la Radio télévision gabonaise.

Selon le Desk, un média marocain, la visite attendue sera le tout premier déplacement du Roi marocain à l’étranger depuis le début de la pandémie du Covid-19 au Maroc. De même, Ali Bongo a été l’un des rares chefs d’État accueillis par le monarque depuis le début de la même pandémie. C’était le 11 novembre dernier, au Palais royal de Bouznika au Maroc.

 
GR
 

12 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    Vous avalez TOUS les mensonges de ces gens. Je vous le répète un dernière fois : Ali Bongo n’est plus de ce monde. Mais comme vous refusez de croire à un ancien du B2 qui connait ce jeu de camouflage, restez dans vos ignorances… Mais la vérité sur sa mort sortira bien avant la pseudo présidentielle de 2023.

    • Francois Ndjimbi dit :

      Vous nous fatiguez avec votre rengaine à deux balles. Bientôt, nous ne validerons plus vos écrits sur votre ennuyante allégation, même pas argumentée. Merci toutefois de continuer à nous suivre.

      • Serge Makaya dit :

        Mon fils Ndjimbi François, je ne peux peut-être pas te prouver par A+B qu’il est bien mort, mais je suis quasiment certain de son décès, ayant moi-même été témoin de ces mises en scène des français. L’annonce du décès officiel de Léon Mba à été faite plusieurs mois après la date réelle de son décès. Les français vous préparent tout simplement son remplaçant en secret. Que la mascarade qui s’est passé au Tchad vous serve d’exemple.

      • Julien dit :

        @François Ndjimbi, je ne donne pas forcément raison à Mr Serge Makaya. Mais quand même il y a des signes qui ne nous trompent pas. S’il est bien portant et qu’il a pu converser avec Emmanuel Macron récemment à l’Elysée, c’est qu’il peut donc nous faire une conférence de presse ? Jusqu’à présent, depuis 2018, il n’a fait aucune conférence de presse, en dehors de de ces fausses conférences arrangées avec la revue Jeune Afrique qui a du recevoir de l’argent pour faire passer ce mensonge. Je pense aussi qu’Ali Bongo est vraiment DCD à Riyad. Le reste, c’est de la POUDRE aux YEUX.

  2. Nomi Rembongo Sankara dit :

    Et s’il restait chez lui ?!
    Perso il n’est pas le bienvenu

    • Irène dit :

      Il se comporte comme notre monarque. Lol. Il faut lui rappeler que le Gabon est une république et non une monarchie. Et que nous, Gabonais, n’aimons pas les pays racistes comme ceux du Maghreb dont fait parti son pays le Maroc. Précisons aussi que l’esclavage règne TOUJOURS au Maghreb. Plus racistes que les arabes, même les français ne le sont pas. Et puis, les Mpongwes à qui appartient la Pointe Denis, ne devrait pas accepter ce roitelet chez eux.

      • jj dit :

        Le Maroc est un pays raciste !!! avez vous mis les pieds dans ce pays pour affirmer un tel mensonge ? et si c’était le cas, comment vous expliquez qu’un grand nombre de stars africains viennent s’installer de plus en plus au Maroc ? exemple Maitre Gims, Niska … et la liste est longue

  3. Diarra dit :

    Un président qui n’est pas capable de prouver le contraire de ce que pensent beaucoup de gabonais au sujet de sa mort, si ce n’est que par de fausses apparitions orchestrées par ses maîtres de la francafrique, comment voulez vous que l’on puisse croire qu’il est bien portant ou même encore vivant ?

    Même une photo ou une vidéo de lui avec ce roi du Maroc serait de ka supercherie toujours.

    QUELQUE CHOSE TOURNE TRÈS MAL AU GABON DEPUIS OCTOBRE 2018:DATE DE SON AVC A RIYAD.

    Mais comme on approche de la présidentielle, la vérité GERMERA à coup sur.

  4. Ondo dit :

    Un rigolo de roi autant que son ami ali bingo.

  5. Ulys dit :

    J’ai l’intime conviction que Serge Makaya n’a pas tort. Si Ali Bongo est bien vivant, jusqu’à échanger avec Macron, pourquoi ne fait-il pas aussi de conférence de presse en direct ? Que veut-il cacher ? Nous serons effectivement surpris en 2023. Si encore élections présidentielles il y a. A moins qu’ils préparent un vrai-faux coup d’État…

  6. FRANÇOISE dit :

    Après sa mort, j’espère qu’il sera toujours roi ou roitelet du moins dans l’au-delà. Mdr…

  7. Jean de rock dit :

    Très chère grand frère François ndijmby laisse parler c’est gens là ! qui croit connaître mieux le gabon que quiconque !! Ils n’ont que des petits idées ! Ali bongo est bien vivant !! Avec tout les technology qu’il y a en ce siècle vous croyez que Macron ce serait permis de recevoir Ali en grandeur nature en sachant que ce dernier est mort !! Non !! Même dans le gouvernement français personne n’en parle de son décès ! Où même parler de son soit disant sosie !!

Poster un commentaire