" " Libreville revient à la charge pour des parts dans le capital d’Eramet | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

Magloire Ngambia, ministre de l’Économie, a adressé une lettre à son homologue français François Baroin, au sujet de l’entrée du Gabon au capital d’Eramet.

Un an après avoir manifesté cet intérêt, le Gabon souhaiterait acheter entre 3% et 5% du capital d’Eramet en vue d’affirmer l’importance de la société pour le pays, via la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), filiale du géant minier français deuxième et producteur mondial d’alliages de manganèse, et assurer ses intérêts à long terme. Eramet ne semble pas s’opposer à l’entrée du Gabon dans son capital. On note que la Nouvelle-Calédonie, autre région majeure pour le groupe, dispose déjà d’un peu plus de 4% de ce capital. «Cette fois, [la requête du Gabon] a plus de chances d’aboutir alors que la réorganisation du capital d’Eramet est en bonne voie», indique une source proche du dossier. En octobre 2010, les autorités gabonaises et Eramet sont tombés d’accord sur le renforcement de la participation du Gabon au capital de la Comilog Cet accord prévoit la cession d’une participation complémentaire pouvant aller jusqu’à 10%, ce qui porterait à 35,4% la participation du pays.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire