HABANA

 

Des gendarmes en poste au check-point du PK5 à Libreville ont interpellé, le 19 avril, un faux agent des services spéciaux. Utilisant l’identité d’un caporal de la Garde républicaine (GR), le faux agent, de nationalité gabonaise, opérait à bord d’un véhicule de location volé pour escroquer les populations.

Le faux agent de la GR après son arrestation par les éléments de la gendarmerie, le 19 avril 2021 à Libreville. © Montage I Gabonreview

 

Petite prise mais belle prise que celle des gendarmes en poste au check-point du PK5 à Libreville. Le 19 avril, ceux-ci ont intercepté un véhicule avec, à son bord, un jeune gabonais se faisant passer pour un agent des services spéciaux. Selon une vidéo amateur de l’arrestation, certainement tournée par l’un des gendarmes et partagée sur les réseaux sociaux, le faux agent utilisait l’identité d’un caporal de la Garde républicaine (GR) pour arnaquer les populations.

Dans la malle arrière de la berline de marque KIA, un véhicule de location volé, recherché et reconnu par l’un des gendarmes, il a été découvert des uniformes, une arme à feu factice (en plastique), ainsi que des permis de conduire, actes de naissances, cartes d’assuré CNAMGS et un certificat de résidence. L’usurpateur d’identité a été conduit au poste de gendarmerie du Gros Bouquet. Selon certaines sources, le jeune homme a été arrêté il y a six mois pour des faits similaires.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Il n’y a pas de quoi se vanter pour une aussi ridicule prise. Pitié de vous. Vous êtes arnaqué depuis 1967 par la même famille Bongo (aujourd’hui Valentin) que vous n’arrivez même pas à attraper jusqu’aujourd’hui. Arrêtez d’être vraiment ridicules avec vos petites prises.

  2. diogene dit :

    Au pays de l’usurpation du pouvoir, les usurpateurs fleurissent !
    Le poisson pourrit par la tête …

    Alors que des dizaines de citoyens sont détenus préventivement et illégalement depuis plusieurs années bien que la présomption d’innocence soit la règle, certains délinquants récidivent à peine sortis.
    Vive le chaos ! devise du Gabongo.

Poster un commentaire