TATIE

L’Institut français du Gabon (IFG) a annoncé le 23 octobre, la reprise partielle de ses activités. Cette reprise est adaptée aux règles sanitaires de riposte contre le Covid-19 en vigueur.

L’Institut français du Gabon a réouvert ses portes au grand public le 12 octobre, en adaptant ses activités aux règles sanitaires en vigueur. © Gabonreview

 

Après plus d’un semestre de fermeture, l’Institut français du Gabon a réouvert ses portes au grand public le 12 octobre, en adaptant ses activités aux règles sanitaires en vigueur. L’annonce officielle a été faite le 23 octobre par le directeur général de l’IFG, Bernard Rubia, qui a garanti la présence de cet outil de promotion culturelle sur tous les fronts.

« Innover, se réinventer et s’adapter sont les maîtres-mots de cette rentrée. L’IFG propose désormais une offre hybride mêlant activités en présentiel et événements en ligne. Une belle façon pour l’IFG de dire à son public, ses partenaires et aux acteurs culturels locaux : malgré la Covid-19 restons debout et allons plus loin ensemble ! », a déclaré la directrice déléguée de l’IFG, Edwige Sauzob-Bouit.

Ce nouveau format, précise-t-elle, permet à l’IFG de s’ajuster avec souplesse aux mesures sanitaires, tout en proposant au public une offre culturelle innovante. La nouvelle offre culturelle hybride proposée par l’IFG et ses différents partenaires (IbogazikManitouprod, l’atelier Eyeno de Michel Ndaot), est constituée de plusieurs perles : «le live de l’IFG», permettant de découvrir la scène musicale gabonaise émergente «Talents du rire», pour la promotion des jeunes talents du rire de la scène gabonaise.

© Gabonreview

Il y a aussi «Plein feux sur… », un ensemble de vidéos donnant à voir et à entendre des monologues de théâtre «l’interview», de personnalités du secteur culturel gabonais «le podcast du mardi» des audios littéraires, philosophiques et engagés à écouter librement et «l’heure du conte».

De même, selon la directrice déléguée de l’IFG, d’autres activités se dérouleront in-situ et sur inscription, notamment : les ateliers «jeune public» ; des scènes d’improvisation danse et théâtre ; des stages dédiés aux enfants durant les vacances scolaires ; la médiathèque à nouveau ouverte aux lecteurs ; le «biblio-drive» pour l’emprunt et le retour de livres. « Le cinéma reprendra progressivement à partir du 31 octobre prochain avec un accueil de 30 personnes maximum par séance. La terrasse de l’if Café est ouverte au public en accès libre, avec une limitation de 6 personnes par table. Le centre de langues et campus France poursuivent leur accueil » a précisé Edwige Sauzob-Bouit.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire