TATIE

 

Bouenguidi Sport a reçu 80 millions de francs CFA du ministère des Sports. Cette enveloppe est une subvention de l’Etat au champion du Gabon 2019-2020, pour sa participation à la Ligue des champions africaine.

Le ministre des Sports, Franck Nguema, remettant le chèque de 80 millions de francs CFA au président de Bouenguidi Sport, le 24 novembre. © D.R.

 

Moins d’une semaine avant le coup d’envoi du 1er tour préliminaire de la Ligue des champions africaine, Bouenguidi Sport dispose des fonds nécessaires pour mieux aborder cette compétition.

Le 23 novembre, le club de Koula-Moutou a reçu une enveloppe de 80 millions de francs CFA, décaissée par le ministère des Sports, au titre de l’aide de l’Etat au club champion du Gabon 2019-2020 devant représenter le pays en coupe d’Afrique des clubs. «C’est une contribution substantielle» accordée à ce club afin qu’il «puisse porter haut le drapeau gabonais dans cette compétition, en dépit des difficultés», a déclaré le ministre des Sports, Franck Nguema.

Ce dernier a exhorté le club à faire honneur au Gabon, et a souhaité que grâce à cette contribution, «le club puisse mettre ses joueurs et les membres de l’encadrement technique dans les bonnes conditions, parce que la clé de la réussite» passe par ce préalable.

Le président de Bouenguidi Sport a promis de  faire bon usage de l’enveloppe. «Nous allons essayer d’utiliser cette enveloppe récompense dans l’intérêt du football, en accompagnant au mieux nos joueurs pendant cette phase préliminaire», a déclaré Jean-Fernand Bidona.

Le président de Bouenguidi Sport assure que ce coup de pouce de l’Etat «va doper le moral des joueurs, même si c’est la première fois que le club prend part à une coupe d’Afrique des clubs. Il nous revient de gérer au mieux cette enveloppe pour tenir dans le temps et mieux envisager l’avenir».
Bouenguidi Sport démarre la compétition le 29 septembre à Lusaka, en Zambie, face au Forest Rangers. Le match retour est prévu le 6 décembre à Libreville.
 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire