TATIE

 

Confrontées au risque d’introduction sur le territoire national du nouveau variant britannique du coronavirus et préoccupées par la hausse du nombre de contaminations depuis le mois d’octobre 2020, les autorités gabonaises n’hésitent plus à évoquer un renforcement des mesures de restriction qui pourrait passer par l’abaissement des horaires du couvre-feu, voire même le retour au confinement géographique du Grand Libreville.

Ali Bongo et Rose Christiane Ossouka Raponda, le 11 janvier 2021, lors du Conseil présidentiel. © Primature-Gabon

 

Si le président de la République, lors de son adresse à la Nation, le 31 décembre 2020 au soir, a instruit le gouvernement de «réfléchir à un nouveau plan d’assouplissement progressif des mesures prises pour contrer le [coronavirus]», notamment au profit de l’activité économique, les cultes et le sport, c’est bien le contraire qui pourrait se passer dans les prochaines semaines. Au cours du Conseil présidentiel, lundi au Palais, Ali Bongo et ses invités ont évoqué l’éventualité de renforcer les mesures de restriction dont certaines sont en vigueur depuis avril 2020.

Au nombre de celles-ci, les autorités réfléchissent à l’abaissement du couvre-feu qui va actuellement de 22 heures à 5 heures du matin sur toute l’étendue du territoire national. D’ici à février, de nouveaux horaires pourraient être annoncés, et certaines indiscrétions évoquent le retour à 18 heures.

Mieux, d’autres mesures pourraient être annoncées dans les prochaines semaines, qui vont de la fermeture de certaines activités commerciales à une nouvelle interdiction de circulation entre les différentes provinces du pays (retour au confinement géographique du Grand Libreville), en passant par le retour à la fermeture des frontières aériennes et terrestres pour éviter l’arrivée sur le territoire gabonais du nouveau variant britannique du coronavirus qui sévit depuis quelques semaines en Europe.

La faute à la hausse des contaminations

Si le renforcement des mesures gouvernementales contre la pandémie est encore peu probable en raison de son impact sur l’économie du pays, les autorités gabonaises justifient leurs réflexions par le relâchement des populations quant au respect des gestes barrières. Conséquence : le nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 n’a pas cessé d’augmenter ces derniers mois.

En octobre, 190 nouveaux cas positifs ont été enregistrés sur le mois ; 246 en novembre ; 347 en décembre ; et sur les dix premiers jours de janvier 2021, ce sont plus de 123 cas qui ont déjà été comptabilisés.

«Face à la résurgence de la pandémie dans le monde et à la mutation du virus, le gouvernement envisage tous les scenarii et se tient prêt à adapter sa stratégie de riposte avec la même exigence de protection et le même souci d’efficacité qu’en 2020», a prévenu Rose Christiane Ossouka Raponda, exhortant les populations au respect strict des gestes barrières qui sont, entre autres, le port du masque, la distanciation physique et la limitation des déplacements.

 
GR
 

5 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Deux pions au service du Quai d’Orsay: le SOSIE Ali Bongo et l’inutile premier ministre Ossouka. Pauvre Gabon. Tous deux ne font ABSOLUMENT RIEN, si ce n’est que faire CE QU’ON LEUR A DEMANDÉ DE FAIRE.

    A Ntare Nzame !! Ainsi va notre pays depuis la pseudo indépendance de 1960, et même bien avant ça. Kié !! Pitié !!

    Moi je préfère demeurer un combattant pour la liberté de mon pays, plutôt qu’un valet.

    • Serge Makaya dit :

      Au Gabon, et peut-être aussi dans la plupart des pays partageant la monnaie de singe appelée CFA, les membres de ces gouvernements sont des marionnettes au service d’un chef d’État qui est lui-même une marionnette du Quai d’Orsay. A Ntare Nzame !!

  2. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. En octobre, 190 nouveaux cas positifs ont été enregistrés sur le mois ; 246 en novembre ; 347 en décembre ; et sur les dix premiers jours de janvier 2021, ce sont plus de 123 cas qui ont déjà été comptabilisés. Lorsque la justification est aussi précise et surtout chiffrée vous doutez encore de la possibilité d’un reconfinement ou bien ?

  3. Joe dit :

    Mais diantre! Arrêtez la venue de Air france sur notre sol. Ce virus vient d’Européens.

  4. Koffi dit :

    Vraiment soyons sérieux juste un jour et essayons d’avoir honte même si le couvre feu est à 12h c’est pas la solution ni le reconfinement arrêter Air France et vous avez le début de la solution… Maintenant si ça peut vous faire plaisir confiné même pour 6 mois

Poster un commentaire