TATIE

Plusieurs membres du cabinet du maire sortant ont été informés de leur limogeage ce lundi 21 septembre par une note de service signé du maire intérimaire Serge William Akassaga Okinda qui leur a également annoncé la suspension dès octobre prochain de leurs émoluments.

L’ensemble des personnels du cabinet de Léandre Nzué ont été remerciés par son remplaçant par intérim. © Facebook

 

La page Léandre Nzué est définitivement en train de se tourner à l’Hôtel de Ville. Près d’une semaine après l’incarcération du maire sortant de la commune de Libreville, c’est au tour de ses collaborateurs d’être mis à la porte de l’institution. Ce lundi en effet, dans une note de service, Serge William Akassaga Okinda a porté à la connaissance de l’ensemble du personnel en poste au cabinet du maire emprisonné depuis le 15 septembre que leurs fonctions prenaient également fin, sans nul doute en attendant l’élection du futur édile de la capitale.

Le maire intérimaire désigné par la gouverneure de la province de l’Estuaire cinq jours plus tôt fonde sa décision sur le décret n°000401/PR/MICLDSI du 8 mai 2005 qui fixe la composition du cabinet du maire. Sont donc visés par cette note les directeur de cabinet, chef de cabinet, consultants, conseillers, chargés d’études, etc., tous les proches collaborateurs du maire sortant poursuivi, avec deux des siens, de malversations financières et de chantage.

En conséquence de cette décision, Serge William Akassaga Okinda qui assurera l’intérim durant trois mois maximum annonce que les émoluments, avantages et prestations versées à ces anciens collaborateurs seront également suspendus dès le mois d’octobre prochain. Le maire intérimaire annonce par ailleurs pour courant octobre-novembre «une opération de recensement physique des personnels (agents publics municipaux, fonctionnaires en position de détachement, agents contractuels locaux)». Une purge semble être en préparation à l’Hôtel de Ville de Libreville.

 
GR
 

4 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Et la page Sylvia Valentin et Nourredine Valentin va prendre fin quand ? A Ntare Nzame!!!

  2. Jean jacques dit :

    Celle de ton vieillard ping arrive sa page pour être viree

  3. SERGE MAKAYA dit :

    Rien à voir avec le sujet de l’article. Mais je tiens à partager quand même cela à mes frères Gabonais et même Africains de la zone CFA. Pour vous dire qu’on ne s’en sortira JAMAIS sans nous être au préalable débarrassé de l’hyper HYPOCRITE dame France. Allez à la présidentielle de 2023 est peine perdue. Mais ce n’est pas grave si vous refusez de me croire.

    JE VOUS LE RÉPÈTE, ALLEZ A UNE QUELCONQUE PRÉSIDENTIELLE AU GABON OU DANS UN AUTRE PAYS PARTAGEANT LA MONNAIE COLONIALE DU FRANC CFA EST PEINE PERDUE. LA FRANCE NOUS IMPOSERA TOUJOURS SES VALETS (aujourd’hui au Gabon, ce sont encore et toujours les Bongo-Valentin, fidèles esclaves de la France).

    IL NOUS FAUT METTRE FIN A LA FRANCAFRIQUE POUR ETRE VÉRITABLEMENT LIBRE. LA RÉVOLUTION AU BURKINA FASO AVAIT RÉUSSI. MAIS LES BURKINABÉS QUI SONT ACTUELLEMENT CONFRONTES AU TERRORISME AVEC BOKO HARAM NE SAVENT PEUT-ETRE PAS QUE CE SONT LES MÊMES FRANÇAIS QUI ENTRETIENNENT CES TERRORISTES DE BOKO HARAM. ILS LE FONT POUR NOUS AMEENR A TOUJOURS CROIRE QU’ON NE PEUT PAS SE PASSER D’EUX. VOILA LE JEU D’HYPOCRISIE DE LA POURRITURE FRANCE. A NTARE NZAME !!!

    Suivez cette vidéo pour comprendre ce que j’écris :
    https://www.facebook.com/1Africa.platform/videos/253235039218269/?__cft__%5B0%5D=AZVNewBJfM8aYZrY3FHAGnJ95XGATERaWC3zoX6Q4WtgRA7qzdXYSdnfDvH9jpUC4qMtRjRKOPRCEQX8v6sPdBfBzO79eDxEfeOkEZ8pl8z45HhJhK_FmztiP9-T5B3-O2qQeI90yuY0ae-PAIUykRAta1TPivyPe8qpnLsJgQlmLpMPdI10nrs5u2pbauIlRcdx0P_J0jmFcXzGMyvk_3bcCC9jRuespafkyAeEnNcE9w1LV75VoPpwoYUpwzv706k&__tn__=%2B%3FFH-y-R

Poster un commentaire