TATIE

Président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur depuis 2009, Habib Sylla est combattu par la presse malienne pour la simple et bonne qu’il serait, en réalité, de nationalité gabonaise. Selon les médias maliens, le dirigeant de 68 ans ne devrait donc pas occuper ce poste, car il a renoncé à la nationalité malienne en 1998 au profit de la nationalité gabonaise.

Habib Sylla, le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur depuis 2009, serait de nationalité gabonaise. © icimali.com

 

L’affaire déchaine à nouveau les passions au Mali. Selon la presse locale, Habib Sylla, président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur depuis 2009 serait de nationalité gabonaise. Les doutes sur la nationalité du dirigeant de 68 ans ont refait surface avec le renversement du régime d’Ibrahim Boubacar Keïta.

Celui que les médias locaux dépeignent comme un homme aimant «faire des vagues» et pensant que «tout se résume à l’argent», aurait renoncé à la nationalité malienne en 1998 au profit de la nationalité gabonaise. Ce qui est d’ailleurs confirmé par l’Attestation N°0012/98-AMG/, datée du 25 juin 1998 et signé par le premier conseiller de l’ambassadeur du Mali au Gabon de l’époque.

Dans le document révélé en 2018, il est mentionné que  «L’Ambassadeur du Mali au Gabon atteste par la présente que le dossier de renonciation à la nationalité malienne de M. Habib Sylla né le 15 août 1952 à Nioro (SinthiouKawel) de Aly Sylla et de Adama Diallo a été transmis aux autorités compétentes Maliennes. En foi de quoi, la présente attestation est délivrée pour servir et valoir ce que de droit». Ce qui suggère que Habib Sylla n’est plus Malien et ne mérite pas d’être le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur.

Habib Sylla détenteur d’un passeport diplomatique malien

Le principal intéressé s’était expliqué en juillet 2019 sur sa situation : «En réalité, ce que beaucoup de personnes ignorent, à l’époque, mes activités et mes responsabilités ne me permettaient pas d’avoir certains avantages. Alors j’ai tenté une double nationalité que la loi gabonaise n’autorisait pas à l’époque. C’est ainsi que j’ai été contraint de renoncer à la nationalité malienne, malgré mon statut de président des Maliens de l’extérieur au Gabon. Pour ce faire, je me suis rendu chez Mamadou Togo qui était le premier Conseiller à l’Ambassade du Mali avec Alfousseni Maiga, Conseiller consulaire. Je leur ai exposé le problème et on a fait un papier qui m’a permis de résoudre un certain nombre de problèmes et d’aider nos compatriotes», avait confié Habib Sylla à un média local.

Pour lui, sa nationalité malienne et l’attachement à son pays ne souffrent d’aucun doute. «Je détiens un passeport diplomatique malien que beaucoup de personnes n’ont pas. Je sers les Maliens et mon pays», a-t-il assuré. Ce qui est loin d’avoir convaincu les médias maliens puisqu’un an plus tard, avec la chute du régime d’Ibrahim Boubacar Keïta, ils ont remis cette affaire au goût du jour. D’ailleurs, ils envisagent de saisir les militaires du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) pour dénoncer cette «grosse arnaque».

 
GR
 

10 Commentaires

  1. Sagesse dit :

    Véritable escroc opportuniste contournant la loi par des réseaux de corruption dans les tribunaux, prédateur de biens fonciers. Le Mali n’a rien à perdre en perdant un tel citoyen, les militaires Maliens ont intérêt à isoler cette dents pourrie, qui risque de poluer leur mission. Le Gabon aurait intérêt à se débarasser de ce personnage. http://opr.news/bc1c2fb200918fr_ga?client=news

    • Gayo dit :

      A voir comment une justifie sa renonciation de la nationalite malienne juste pour rouler l’administration gabonaise. Dans d’autre pays cela aurait entrainé de lourdes conséquences car il avoue ainsi qu’il n’a jamais renoncé a la nationalite malienne. En Afrique comme la loi on peut la contourner comme il veut, ce document pourtant officiel delivré par les autorités consulaires est sans valeur.

  2. Bitoli dit :

    Habib silla a dit tout haut ce que pensent tout bas tous ses congénères ouest-africains détenteurs de la nationalité gabonaise, clair comme de l’eau de roche, ils n’aiment pas le Gabon, ils aiment l’argent du Gabon.

  3. Sylla dit :

    Bonsoir monsieur et madame mais la double nationalité n’est pas interdit dans la loi malienne.la plus part des chefs d’état particulièrement des pays francophones ont tous la nationalité française.

    • Mbeda Mboma dit :

      C est vraiment dommage que les gens passent toutes leur vie a jongler, manipuler, falsifier tout ce qui tourne autour de leur vie. sincèrement les Ouest Africain ont toujours été faux dans ce qu’ils font. je ne sais pas si un jour quelqu’un a déjà pu les prendre en considération. si la double nationalité n’est pas interdite dans la loi malienne, pourquoi les protagonistes dans ce article posent ils ce problème.

  4. Sam Wague dit :

    Il a renonce a la nationalite Malienne,pure et simple, car le Gabon n’accepte pas la double nationalite,

  5. messowomekewo dit :

    La nationalité gabonaise est donnée à qui veut, ceux qui la distribuent ainsi ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans l’erreur, ces aventuriers n’apportent rien avec eux, mais souvent repartent les poches remplies d’argent, gagné frauduleusement. Ils excellent dans la corruption des agents publics, du douanier aux magistrats, ainsi ils contribuent à la destruction de notre tissu social…

  6. Vincent DoDo dit :

    Voilà les retombées de l’octroi à tout va de la nationalité du Gabon, devenu au fil du temps un ancien beau pays.

  7. Laconcorde dit :

    Il a renoncé à sa nationalité.Donc la double nationalité n existe pas.

Poster un commentaire