HABANA

Le président de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo, s’est rendu en Serbie où elle a représenté le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, à l’investiture du président serbe nouvellement élu, Tomislav Nikolic, mais surtout pour renforcer la coopération bilatérale avec ce pays.

Marie Madeleine Mborantsuo et le nouveau président de Serbie, Tomislav Nikolic

Marie Madeleine Mborantsuo et le nouveau président de Serbie, Tomislav Nikolic


 
Le Gabon a ainsi fait partie des délégations africaines qui ont été conviés à la cérémonie d’investiture du nouveau président Serbe. Une opération qui s’est déroulée en deux phases. La première, très sobre, constituée de la prestation de serment, a eu lieu une semaine plus tôt tandis que celle qui s’est déroulée mardi dernier, la prise de fonction, a enregistré la présence d’une centaine de délégations (les Princes du Golfe, les responsables politiques Européens, Africains et Asiatiques).
Madame Marie Madeleine Mborantsuo a de ce fait représenté le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, qui avait été personnellement invité par son homologue Serbe, élu en mai dernier, pour un mandat de quatre ans.
Si au cours de son entretien avec le président de la Cour constitutionnelle, le président Tomislav Nikolic a transmis un message pour le président Ali Bongo Ondimba, il a également souhaité le renforcement de cette coopération qu’il voudrait « forte et intensive », qui existe entre les deux pays. Car, la Serbie et le Gabon ont signé un accord cadre en 2010 au cours de la visite officielle que le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Paul Toungui, avait effectuée du 23 au 25 mai de la même année.
De nombreux ministres gabonais ont également séjourné dans ce pays dont le dernier en date est l’actuel Premier ministre, alors Ministre de l’Agriculture. Il avait signé avec son homologue serbe un accord dans le domaine de l’agriculture, portefeuille qu’il occupait avant sa nomination à la tête du gouvernement en février 2012.
Aujourd’hui, la Serbie accueille quelques étudiants Gabonais dans plusieurs de ses Instituts universitaires.
Rappelons tout de même que, nonobstant les intérêts diplomatiques du Gabon, Tomislav Nikolic est un ultranationaliste populiste, classé par la presse européenne dans les leaders d’extrême droite, qui a récemment créé la polémique en niant l’existence d’un génocide en 1995 à Srebrenica, dans l’est de la Bosnie, et que la plupart des chefs d’États de la région ont refusé d’être présents à cette cérémonie.
Ndlr: En juillet 1995, vers la fin du conflit intercommunautaire en Bosnie (1992-95), les forces serbes de Bosnie ont massacré environ 8 000 musulmans à Srebrenica, tuerie qualifiée de génocide notamment par la Cour internationale de justice (CIJ) en 2007. Les anciens chefs politique et militaire des Serbes de Bosnie, Radovan Karadzic et Ratko Mladic sont actuellement jugés pour génocide par le TPIY pour leur rôle dans ce massacre. Plusieurs hauts responsables de l’armée des Serbes de Bosnie, mais aussi des soldats ont déjà été condamnés par la justice internationale pour leur rôle dans ce qui est considéré comme la pire tuerie en Europe depuis la deuxième guerre mondiale.

 
GR
 

0 Commentaires

  1. dworaczek-bendome dit :

    Qu’est ce qu’il y a de commun entre Tomislav Nikolic et le gouvernement gabonais dont madame Marie Madeleine Mborantsuo est la représentante à cette cérémonie.
    Le serbe est un nationaliste qui porte à cœur les intérêts de son pays, contrairement au Gabon, nous avons un gouvernement qui déteste son peuple et défend ses privilèges becs et ongles en s’associant à des non nationaux uniquement intéressés par l’appât du gain. Ce voyage serait peut-être le premier signe de la future fonction de cette dame dans le dispositif ALI BONGO ONDIMBA

  2. Le fils de la Veuve dit :

    Depuis quand le pouvoir judiciaire représente le pouvoir exécutif ? Il ya là connivence t ça s’appelle dictature. Montesquieu doit se retourner dans sa tombe…

  3. Mangondo dit :

    Cela s’appelle être dans une république bananière!
    envoyer une personne de moralité douteuse, le président serbe ne doit pas savoir à qui il a affaire.
    tout le monde devient suspect dans ce pays, avant c’était le président de l’assemblée qui représentait devenu suspect il a été écarté au moins avec la belle-mère ça peut passer pourvu que çà reste dans la famille.

  4. La Fille de la Veuve dit :

    Nous avons tous bien lu et nous ne devrons jamais l’oublier. Au Gabon, le President de la Cour Constitutionnelle peut representer le President de la Republique.
    Lorsque dans un pays c’est le President de la Cour Constitutionnelle qui viol de maniere aussi ostentatoire la Constitution, nous devons en conclure que la Constitution de ce pays ne peut plus etre proteger que par le peuple, le peuple seul et directement car ses representant ont failli.

  5. Axelle MBALLA dit :

    Ils y sont allés…pour la fourniture des armes et des mercenaires en grande quantité. Que les experts revoient les événements du 30 août 2016. ils comprendront.

Poster un commentaire