mdas

La troupe de danse folklorique Mbeng N’tam est actuellement en Corée du sud où ses membres prennent part aux côtés de 44 nations aux World Folkloriada Korea 2012 à Anseong, jusqu’au 15 octobre prochain. Organisé par le Conseil international des organisations des festivals de folklore et arts traditionnels (Cioff), les Folkloriades ont lieu tous les 4 ans et réunissent des gens et des cultures provenant de toutes les parties du monde.

Mbeng N'tam dans les rues de Séoul - © Mbeng N'tam

La troupe de danse Mbeng N’tam représente le Gabon depuis le 29 septembre et ce jusqu’au 15 octobre 2012, à la cinquième édition de la grande messe culturelle du Cioff, le «folkloriades mondiales» dont l’objectif est la promotion de la tolérance et l’échange d’expériences et de richesse culturelles à travers le renforcement des liens d’amitié et de solidarité entre les nations représentées à cette aventure coréenne.

Mbeng N'tam à Séoum - © Mbeng N'tam«L’objectif est de partager la passion pour nos traditions et de susciter admiration et émotion dans le cœur du public Coréen. Le Gabon contribuera ainsi à l’événement en offrant son authenticité, sa spontanéité et sa joie de vivre», a déclaré un des membres de la troupe, Christophe Mathelin.

«Sur les groupes présents dans notre festival vous êtes devenu le numéro 1, vos qualités viennent de votre authenticité, votre spontanéité et le cœur que vous voulez bien partager avec le public», a déclaré le président du Cioffkorea, Kim Kisoo le jour d’ouverture devant un public qui a suivi en masse

Durant quatorze jours les ambassadeurs de la culture gabonais vendront les richesses et originalités de la culture de ce pays de l’Afrique centrale, à travers plusieurs prestations sur scène notamment des danses telles que celle du masque, le Mekom (Nord), la danse Missoko (Sud), les danses Elomba et Dissumba (Centre).

La troupe de danse Mbeng N’tam, (beauté et prospérité en langue fang), fondée sur la préservation de l’authenticité du «bois sacré» et du folklore gabonais, pense que «le folklore ne meurt jamais». C’est à travers les rituels initiatiques et les danses traditionnelles que s’exprime cette troupe de danse qui depuis quelques années est l’une des ambassadrices du folklore gabonais en Occident.

Mbeng N'tam sur scène à Séoul lors des World Folkloriada KOREA 2012 - © Mbeng N'tam

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Encore eux dit :

    Heureux de lire de genre de nouvelle, les gabonais qui représenté fièrement nos cultures à l’étranger, cela nous change un peu de l’actualité avec nos hommes politiques qui n’ont que le mot « émergence » dans la bouche mais dans les faits sur le terrain, zéro pointé.

    Bravo aux participants gabonais! le Gabon est fière de vous!!

  2. Jules obiang dit :

    Nous devons revaloriser notre culture. S’enraciner pour mieux s’ouvrir aux autres, ce n’est pas de vouloir imposer la langue des autres au detriment des notres. « A culture d’un pays est l’ame de ce pays, ne pas en tenir compte est une grave erreur. Bravo, Bravo le gabon a des potentiel cuturel enorme a apporter dans le monde de L’universalite.

Poster un commentaire