HABANA

Le président de la Haute autorité de la communication (Hac), Raphaël Ntoutoume Nkoghe, est dans les locaux du B2 où il a été convoqué pour être entendu. Si les motifs de cette convocation sont encore inconnus, l’homme était toujours en salle d’attente, au moment de la publication de cette brève.

Le président de la Haute autorité de la communication, Raphaël Ntoutoume Nkoghe. © hac.fontecsys

 

Drôle de journée pour le président de la Haute autorité de la communication (Hac), Raphaël Ntoutoume Nkoghe. Ce jeudi 19 mars, il s’est rendu à la Direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire communément appelé B2, où il a été convoqué. Selon certaines indiscrétions, en recevant la convocation en fin de matinée, il a cru que cela s’inscrivait dans le cadre d’une enquête concernant Christian Olivier Lasseny, conseiller-membre à la Hac récemment victime d’un vol à son domicile.

Le conseiller-membre s’est donc rendu au B2 où les enquêteurs lui ont clairement signifié que la convocation était adressée au président de l’institution, Raphaël Ntoutoume Nkoghe. Celui-ci a donc rallié les services du B2 aux environs de 14h, quelques temps avant l’arrivée du Procureur de la République dans les mêmes locaux. Selon des sources concordantes proches de la contre-ingérence et de la sécurité militaire,  le magistrat du ministère public chargé de l’action publique s’est longuement entretenu avec les enquêteurs qui doivent entendre le président de la Hac. Jusqu’au moment où nous mettions cette information en ligne, Raphaël Ntoutoume Nkoghe était, depuis 3 heures, en salle d’attente dans les locaux du B2 où il méditait assurément sur ce qui lui arrive. Que lui est-il reproché ? La question reste pour l’heure entière, aucune source au B2 n’ayant voulu en dire plus.

 
GR
 

6 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Peut-être s’est-il opposé à ce régime pourri des Bongo. Maintenant il commence à comprendre. A Ntare Nzame !!! Le problème est que les renseignements au Gabon sont désormais gérés par la présidence (autrement dit Sylvia Bongo et Nourredine Bongo). Mais pour qui se prennent-ils ces deux tarés ? Et surtout la bonne question est de savoir qui les soutient. Pour moi qui connais la boite, je suis quasiment certain que le Maroc soutient ces deux rigolos (Sylvia Bongo et Nourredine Bongo). Et le même Maroc à le quitus de la France ou francafrique. Je sais par expérience que Sylvia Bongo et Nourredine Bongo ne peuvent pas faire ce qu’ils font actuellement au Gabon sans l’aval du ridicule roitelet du Maroc, qui lui même est soutenu par le Quai d’Orsay. CQFD.

    Un ami français qui travaillait à l’époque au B2 du Gabon me disait que Omar Bongo ne décide quasiment rien. Tout est centralisé au QUAI D »ORSAY. Et il ajoutait ceci: la « force » d’Omar Bongo, ce sont les SECRETS qu’il détient. Ces secrets, Ali Bongo les savait aussi. Donc, Sylvia Bongo et Nourredine Bongo les savent aussi. Et c’est « une arme » pour eux si la France boude contre eux. J’espère que vous comprenez bien ce que je dis ?

    Rien que pour l’affaire ELF-TOTAL, Omar Bongo des plateaux batekés avait dit ceci (rappelez-vous): » si je PARLE, des têtes en France vont TOMBER ». Voilà pourquoi les français ont du mal à faire déguerpir cette famille de MERDE du pouvoir. Mais bien sur, cela arrange PARFAITEMENT le ridicule roitelet du Maroc qui préfère travailler avec Sylvia Bongo (marocaine) et Nourredine Bongo ( marocain et fils bâtarde ce ridicule roitelet). Ce petit roi du Maroc aurait du mal à travaillé avec Junior Bongo (petit fils de Sassou Nguessou).

    Mais entre nous, peuple gabonais, franchement, il n’y a que ces ridicules Bongo qui spolié notre pays durant plus de 50 ans pour gouverner notre nation ? Il faut que ça s’arrête définitivement. Les Bongo, c’est TERMINÉ.

  2. octavus dit :

    Le seul ennemi d’un peuple c’est la peur.

    Lorsque la peur sera vaincue chez la plupart des Gabonais ce pouvoir tombera comme un fruit pourri.

    B2 et Consorts ce n’est que de la mystification, sinon ya rien!!!!

  3. Gayo dit :

    Quand les gens montrent autant de zèle que ce mec là c’est parce qu’ils croient que c’est la seule façon de s’assurer que leurs casseroles vont rester cachés. On se souvient encore de celui qui insultait tout le monde et qui est parti mourir avec le pied pourri en France.

  4. Serge Makaya dit :

    Quand même triste de constater que Jean Boniface Assele n’est jamais convoqué parle B2 pour ses propos (pourtant vrais) sur BOA. Comme quoi, cette famille de MERDE ne veut vraiment pas s’en aller du pouvoir. Tu m’as profondément déçu Jean Boniface Assele (pour avoir fait marche arrière sur la mort, pourtant vrai, de BOA). Profondément… A Ntare Nzame!!! Pitié!!!

  5. Serge Makaya dit :

    Je viens d’apprendre d’un ancien collègue du B2, retraité comme moi, que Jean Boniface Assele à retourné sa veste sur pression du Maroc via le QUAI D’ORSAY. Je comprends mieux maintenant. Et d’ailleurs, entendez-vous Pascaline Bongo ou Frédéric Bongo s’exprimer à ce sujet ? Niet!! Tout simplement parce que, eux aussi, TOUTE CE FAMILLE, ont reçu ORDRE de fermer leur clapet.

    J’en étais déjà sûr que notre véritable cancer, c’est, il est vrai aussi, cette famille de MERDE, mais aussi et surtout: MAROC et FRANCE.

    Ces deux pays ne veulent pas de Jean Ping comme président du Gabon. Ils veulent : soit in nouveau Bongo, soit tout simplement une personne qui sera leur VALET comme le sont toujours Sylvia Bongo et Nourredine Bongo actuellement.

    Ne rêvons pas, peuple gabonais, si la France et/ou le roitelet stupide du Maroc voulaient CHASSER définitivement les Bongo, se serait fait depuis belle lurette. Comprenne qui voudra. La lutte pour la libération totale du Gabon doit se poursuivre SVP.

Poster un commentaire